Wall Street ouvre en hausse, rassurée sur la Chine

le
0
Wall Street ouvre en hausse, rassurée sur la Chine
Wall Street ouvre en hausse, rassurée sur la Chine

NEW YORK (Reuters) - Les places américaines ont ouvert en hausse mardi, poursuivant leur rebond enregistré la semaine dernière sur des espoirs de relance de la croissance en Chine et de nouvelles élections législatives plus favorables en Grèce.

Dans les premiers échanges, le Dow Jones progressait de 0,66% à 12.537,62 points. Le Standard & Poor's, plus large, gagnait 0,77% à 1.327,99 points tandis que le composite du Nasdaq prenait 0,88% à 2.862,52 points.

Selon le Shanghai Securities News, les principales banques chinoises ont accéléré leur distribution de prêts en fin de mois alors que le gouvernement a commencé à accorder plus rapidement son feu vert aux investissements en infrastructures dans le but de soutenir la croissance.

Malgré les inquiétudes sur le secteur bancaire en Espagne, les investisseurs étaient aussi encouragés par un sondage en Grèce qui montre que le parti de droite Nouvelle Démocratie, favorable aux plans européens de soutien, a pris un léger avantage dans les intentions de vote sur la coalition de la gauche radicale Syriza, qui rejette l'austérité liée à cette aide financière.

Par ailleurs, les opérateurs de marché surveillent plusieurs statistiques macroéconomiques.

Le prix des maisons individuelles a augmenté en mars, pour le deuxième mois d'affilée, un nouveau signe de stabilisation du marché immobilier américain, selon l'indice S&P/Case-Shiller.

Est encore attendu l'indice du Conference Board sur la confiance des consommateurs pour le mois de mai. Les économistes tablent sur une hausse de l'indice à 70 contre 69,2 en avril.

Sur le front des valeurs, JP Morgan Chase progressait de 0,8% à 33,75 dollars. Le banque a vendu pour quelque 25 milliards de dollars de titres rentables - comme par exemple des obligations d'entreprise - dans l'espoir d'amoindrir l'effet dans ses comptes de la perte de trading de quelque deux milliards de dollars annoncée il y a une vingtaine de jours.

Facebook reculait de 2,4% à 31,21 dollars sur des rumeurs de marché disant que le premier site communautaire mondial discutait d'une acquisition de l'éditeur de logiciels norvégien Opera, numéro un mondial sur le segment des navigateurs pour téléphones mobiles.

De son côté, Apple grimpait de 1,2% à 569 dollars malgré le lancement ce mardi par Samsung Electronics en Europe de son nouveau smartphone vedette, le Galaxy S3, dont le succès commercial attendu devrait permettre au groupe sud-coréen de conforter son rang de leader face au fabricant de l'iPhone.

Chuck Mikolajczak, Blandine Hénault pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant