Wall Street ouvre en hausse, portée par les fusions/acquisitions

le
0
    24 octobre (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en 
hausse lundi, portée par une actualité fournie en matière de 
fusions & acquisitions, dont la méga-opération de rachat de Time 
Warner  TWX.N  par AT&T  T.N .      
    L'indice Dow Jones  .DJI  gagne 0,63% à 18.259,74 dans les 
premiers échanges. Le Standard & Poor's 500  .SPX , plus large, 
progresse de 0,52% à 2.152,23 points et le Nasdaq Composite 
 .IXIC  prend 0,61% à 5.289,23 points. 
    AT&T perd 2,1% après avoir annoncé samedi le rachat de Time 
Warner pour 85,4 milliards de dollars ou 107,50 dollars par 
action, un pari osé de la part de l'opérateur télécoms pour 
mettre la main sur des contenus destinés à attirer les abonnés 
sur son réseau mobile.  . Time Warner, qui a dit 
n'avoir reçu aucune autre approche que celle d'AT&T, perd 2,73%. 
  
    Le titre Time Warner avait pris près de 13% jeudi et 
vendredi à la suite d'informations de presse faisant état du 
projet de rachat, et AT&T avait cédé 4,80% sur les deux séances. 
    "L'activité de fusions suggère que les sociétés jugent les 
perspectives de l'économie encourageantes," dit Peter Cardillo, 
économiste en chef chez First Standard Financial. 
    Egalement sur le front des fusions et acquisitions, B/E 
Aerospace  BEAV.O  s'adjuge 16%. Rockwell Collins  COL.N , qui 
perd 4,1%, a annoncé dimanche le rachat de l'équipementier 
aéronautique pour 6,4 milliards de dollars ou 62 dollars par 
action, soit une prime de 22,5% sur sa clôture de vendredi 
 . 
    Genworth Financial  GNW.N  en revanche chute de 5,4%. Le 
groupe chinois Oceanwide a annoncé dimanche le rachat de 
l'assureur pour 2,7 milliards de dollars en numéraire, soit 5,43 
dollars par action Genworth, ce qui correspond à une prime, 
modeste, de 4,2% par rapport au cours de clôture de vendredi. 
    Parallèlement, les déclarations des responsables de la 
Réserve fédérale sur le calendrier de relevement des taux se 
poursuivent. James Bullard, président de la Fed de St. Louis, a 
estimé qu'une seule hausse de taux se justifiait pour l'instant, 
reprenant des arguments déjà avancés en septembre.   
    L'attention du marché est aussi focalisée sur les résultats 
trimestriels. Plus du tiers des composants du S&P 500 doivent 
publier cette semaine, dont Apple  AAPL.O  et Boeing  BA.N . 
    Les analystes s'attendent à ce que les résultats soient en 
hausse de 1,1% par rapport au troisième trimestre 2015, selon 
les données de Thomson Reuters. Sur les 116 sociétés du S&P qui 
ont publié, 79% d'entre elles ont fait mieux que prévu, une 
proportion supérieure à la tendance de long terme qui est à 64%. 
    Ce redressement des résultats, qui semble se confirmer, 
pourrait permettre à Wall Street de viser un nouveau record pour 
le Standard & Poor's-500 avant la fin de l'année.   
     
    * Pour les valeurs à suivre, cliquez sur   
 
 (Tanya Agrawal, Juliette Rouillon pour le service français, 
édité par Véronique Tison) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant