Wall Street ouvre en hausse, mais toujours prudente sur l'Europe

le
0
Wall Street ouvre en hausse, mais toujours prudente sur l'Europe
Wall Street ouvre en hausse, mais toujours prudente sur l'Europe

NEW YORK (Reuters) - Les places boursières américaines ont ouvert en hausse mardi, après une séance de net repli la veille, mais le rebond restait limité alors que les investisseurs s'inquiètent toujours de la situation en Europe et plus particulièrement en Espagne.

Dans les premiers échanges, le Dow Jones progressait de 0,19% (+22,63 points) à 12.523,02 points. Le Standard & Poor's, plus large, gagnait 0,23% (+2,93 points) à 1.316,62 points tandis que le composite du Nasdaq avançait de 0,33% (+9,23 points) à 2.845,58 points.

Lundi, Wall Street avait reculé sur fond de pessimisme sur une résolution de la crise européenne lors du prochain sommet européen jeudi et vendredi.

La crise de la dette en zone euro reste au centre de l'attention, notamment la situation financière de l'Espagne après une émission obligataire qui a rencontré peu de demande de la part des investisseurs.

Le Trésor espagnol a placé ce mardi pour 3,08 milliards d'euros de bons à trois et à six mois, un montant supérieur à ses prévisions, mais les deux adjudications ont été marquées par une baisse de la demande et une hausse des rendements par rapport aux précédentes opérations d'échéance équivalente.

Les investisseurs américains vont néanmoins détourner leurs regards sur l'Europe pour surveiller à 14h00 GMT l'indice du Conference Board sur la confiance des ménages. Les analystes interrogés par Reuters attendent un indice à 63,5 en juin contre 64,9 en mai.

Sur le front de l'immobilier, les nouvelles ont d'ores et déjà été encourageantes. Le prix des maisons individuelles a augmenté en avril, pour le troisième mois d'affilée, a montré l'indice S&P/Case-Shiller.

Aux valeurs, News Corp grimpait de 6,49% à 21,38 dollars. Le groupe de médias du magnat Rupert Murdoch envisage une scission de ses activités pour séparer la presse écrite et l'édition de l'audiovisuel, rapporte mardi le Wall Street Journal, lui-même propriété du groupe, en citant des sources proches du dossier.

Le titre Apollo Group bondissait de 7,26% à 34,84 dollars après que le groupe d'enseignement privé a fait état d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes et annoncé une révision à la hausse de ses prévisions annuelles.

Blandine Hénault pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant