Wall Street ouvre en hausse grâce à la Fed et les statistiques

le
0
LES MARCHÉS AMÉRICAINS DÉMARRENT DANS LE VERT
LES MARCHÉS AMÉRICAINS DÉMARRENT DANS LE VERT

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en hausse jeudi à la faveur de l'engagement pris mercredi par la Réserve fédérale des Etats-Unis de maintenir ses taux d'intérêt proches de zéro jusqu'à fin 2014 au moins, une nouvelle à laquelle s'ajoutent des indicateurs macroéconomiques jugés positifs et des résultats meilleurs que prévu de Caterpillar.

Dans les premiers échanges, le Dow Jones avançait de 0,30% (38,52 points) à 12.795,48 points. Le Standard & Poor's, plus large, prenait 0,20% (2,63 points) à 1.328,69 points tandis que le composite du Nasdaq gagnait 0,22% (6,16 points) à 2.824,47.

Le président de la Fed Ben Bernanke a déclaré mercredi que la banque centrale américaine était prête à prendre d'autres mesures de soutien à l'économie.

Les commandes de biens durables ont augmenté de 3% en décembre aux Etats-Unis, soit plus que prévu, en raison d'une forte demande de matériels aéronautiques, alors que les économistes anticipaient une hausse de 2%. La progression de novembre (+3,7%) a été révisée à la hausse et atteint désormais 4,3%.

Les inscriptions au chômage ont augmenté plus que prévu lors de la semaine au 21 janvier, à 377.000 contre 356.000 (révisé) la semaine précédente. Mais la moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 377.5000 contre 380.000(révisé) la semaine précédente.

La poursuite du recul de cette moyenne mobile peut être vu comme un nouveau signe d'amélioration du marché du travail aux Etats-Unis. En décembre, le taux de chômage est tombé à 8,5%, un plus bas de près de trois ans.

Enfin, Caterpillar a fait état d'un bond de 58% de son résultat net trimestriel, très nettement supérieur aux attentes du marché, en raison d'une hausse de la demande pour ses engins de chantier et autres équipements miniers.

Le titre Caterpillar avance de 2,78% à 112 dollars.

"(La hausse) est le fait d'une combinaison de facteurs. Et la cote est notamment soutenue par quelques résultats non seulement bons mais nettement supérieurs aux attentes (...) La tendance sous-jacente est un flot continu de publications économiques meilleures que prévu", a déclaré Jim Paulsen, chargé des investissements chez Wells Capital Management.

Il existe également un optimisme prudent concernant la Grèce. Le représentant des banques créancières est de nouveau à Athènes pour poursuivre les négociations au sujet de l'effacement d'une partie de la dette grecque via un échange d'obligations.

L'action AT&T recule de 1,65% à 29,71 dollars après que le groupe de télécoms a annoncé une perte trimestrielle très importante due à la fois à une indemnité pour l'échec du rachat de T-Mobile USA, à une charge liée aux retraites et à des subventions coûteuses consenties à ses abonnés pour l'achat de smartphones.

Edward Krudy, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant