Wall Street ouvre en hausse et cherche une tendance avec la Fed

le
0
WALL STREET OUVRE DANS LE VERT
WALL STREET OUVRE DANS LE VERT

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en hausse mardi, au lendemain d'une séance sans relief en raison du flou persistant entourant le calendrier du resserrement monétaire aux Etats-Unis.

L'indice Dow Jones gagne 157,00 points, soit 0,90%, à 17.649,93. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,78% à 2.064,02 et le Nasdaq Composite prend 0,85% à 4.806,18.

Depuis que la Réserve fédérale a surpris les marchés la semaine dernière en laissant la porte grande ouverte à une hausse des taux en juin, les investisseurs sont à l'affût du moindre indicateur sur l'état de santé de l'économie américaine.

Celui du jour sera publié à 14h00 GMT et porte sur les ventes de logements neufs en avril, attendues en hausse de 2%.

"Les investisseurs cherchent à déterminer une direction en ce qui concerne l'état de santé de l'économie américaine et la prochaine initiative de la Fed. Tant que nous n'aurons pas ça, le marché restera dans une marge d'évolution étroite", prédit Scott Brown, économiste en chef chez Raymond James.

Signe qu'un tour de vis monétaire le mois prochain, ou en juillet au plus tard, paraît de plus en plus probable, le dollar est reparti à la hausse et évolue à des plus hauts de huit semaines aussi bien face à un panier de devises de référence que face à l'euro, juste au-dessus de 1,1150 dollar.

De même, l'écart de rendement entre les obligations du Trésor américains à deux ans et à 10 ans est tombé à 93 points de base, son plus bas niveau depuis septembre 2007, selon les données Thomson Reuters.

Tous les indices sectoriels du S&P-500 sont dans le vert après quelques minutes de cotations.

Aux valeurs, Alphabet (+0,6% à 721,57 dollars), maison-mère de Google, évolue conformément à la tendance générale malgré l'annonce en France d'une enquête préliminaire pour fraude fiscale aggravée et blanchiment en bande organisée de fraude fiscale aggravée.

Best Buy chute de 5,55% à 31,17 dollars, plus forte baisse du S&P-500, le distributeur d'électronique grand public anticipant au deuxième trimestre un bénéfice ajusté inférieur au consensus.

GoPro bondit de plus de 5% à 9,73 dollars après l'annonce d'un partenariat mondial exclusif avec Red Bull.

(Avec Tanya Agrawal; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant