Wall Street ouvre en hausse avec Morgan Stanley et GE

le
0

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur ID:nL6N0SB6AH 17 octobre (Reuters) - Wall Street a ouvert en hausse vendredi, dopée par Morgan Stanley MS.N et une salve d'autres entreprises ayant publié des résultats jugés solides ainsi que des espoirs de prolongation des mesures de relance de la Réserve fédérale. L'indice Dow Jones .DJI gagne 161,48 points, soit 1%, à 16.278,72. Le Standard & Poor's 500 .SPX , plus large, progresse de 0,9% à 1.879,54 et le Nasdaq Composite .IXIC prend 0,9% à 4.255,50. Le titre Morgan Stanley MS.N grimpe de 3,2% dans la foulée de résultats trimestriels marqués par un bond de 87% de son bénéfice. ID:nL6N0SC2P3 De son côté, l'action General Electric GE.N , dont le bénéfice a battu le consensus au troisième trimestre, s'adjuge 3,4%. ID:nL6N0SC2IC En vue également, Honeywell HON.N prend 3% après avoir fait état d'une hausse de 18% de son bénéfice trimestriel et relevé le bas de la fourchette de ses prévisions. ID:nL6N0SC2IR A contrario, Google GOOGL.O cède 1,3%. Le géant internet a fait état jeudi soir de résultats trimestriels légèrement en deçà des attentes des analystes. Le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, se dirige vers un quatrième recul hebdomadaire consécutif, soit la série la plus longue depuis plus de trois ans, pénalisé par les craintes sur la croissance mondiale et la propagation du virus Ebola aux Etats-Unis. Sur le front des indicateurs, les mises en chantier de logements et les attributions de permis de construire sont repartis à la hausse en septembre, accréditant le scénario d'une reprise progressive du marché immobilier. ID:nL6N0RW3XK L'indice préliminaire de confiance du consommateur Reuters-Michigan pour le mois d'octobre est attendu à 13h55 GMT. Jeudi, le président de la Réserve fédérale de Saint-Louis James Bullard a déclaré qu'il se pouvait que la banque centrale continue à racheter des obligations pour l'instant au vu du fléchissement des anticipations d'inflation. Le programme d'assouplissement quantitatif de la Fed, qui devrait bientôt prendre fin, a été un puissant facteur de hausse de Wall Street sur les deux années écoulées. Selon le texte d'un discours prononcé à Boston, la présidente de la Fed Janet Yellen a déclaré vendredi que la hausse des inégalités des richesses aux Etats-Unis la préoccupait "beaucoup". ID:nL6N0SC392 Elle n'a évoqué ni la volatilité des marchés ni la politique monétaire. (Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant