Wall Street ouvre en hausse avec les cours du pétrole

le
0
WALL STREET OUVRE EN HAUSSE AVEC LES COURS DU PÉTROLE
WALL STREET OUVRE EN HAUSSE AVEC LES COURS DU PÉTROLE

(Reuters) - Wall Street a ouvert en hausse lundi, le Nasdaq atteignant même un record, soutenue par la hausse des cours du pétrole et un optimisme persistant vis-à-vis de la politique de Donald Trump.

L'indice Dow Jones gagne 0,29% à 18.922,34 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,44% à 2.191,57 points. Le Nasdaq Composite prend 0,55% à 5.350,73 points, après avoir touché un nouveau plus haut historique dans les premières transactions.

Le Dow Jones a pris plus de 5% depuis la victoire inattendue de Donald Trump à l'élection présidentielle du 8 novembre.

Les cours du pétrole font un bond en avant de plus de 2,5% à des pics de près de trois semaines dans l'espoir que les membres de l'Opep parviennent à mettre en oeuvre leur accord de réduction de la production destiné à soutenir les prix.

Le dollar, qui subit son premier repli en 11 jours face à un panier de devises de référence tout en restant près de ses pics de 13 ans et demi, soutient aussi les cours du baril.

"Les investisseurs jouent leurs convictions, à savoir que Trump mettra en place des réductions d'impôts et prendra des mesures qui pourraient renforcer le marché d'actions", note Andre Bakhos chez Janlyn Capital. "Ce rally peut prendre fin à tout moment mais pour l'instant l'enthousiasme est toujours là."

Stanley Fischer, vice-président de la Réserve fédérale, a souligné lundi que certaines politiques de relance budgétaire, qui améliorent notamment la productivité, pouvaient contribuer à améliorer le potentiel de croissance économique aux Etats-Unis.

Il a ajouté que le raffermissement du dollar n'empêcherait pas la Fed de faire ce qui lui semble approprié pour l'économie américaine. La plupart des investisseurs s'attendent à une hausse de taux américains le mois prochain.

Aux valeurs, Caterpillar avance de 1,25% après avoir annoncé vendredi que ses ventes mondiales au détail s'étaient contractées de 12% sur les trois mois à fin octobre, une baisse moins marquée que lors des mois précédents.

Tyson Foods chute de plus de 15%. Le numéro un américain de la viande a annoncé le départ à la fin de l'année de son directeur général Donnie Smith, qui sera remplacé par l'actuel président du groupe, Tom Hayes, et fait état d'une baisse de près de 13% de son chiffre d'affaires trimestriel.

A contrario, le groupe de matériaux de construction Headwaters bondit de plus de 17% après l'annonce de son rachat par son concurrent australien Boral pour 2,6 milliards de dollars (2,45 milliards d'euros).

(Yashaswini Swamynathan, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant