Wall Street ouvre en hausse avec la Fed

le
0
LA BOURSE DE NEW YORK OUVRE EN HAUSSE
LA BOURSE DE NEW YORK OUVRE EN HAUSSE

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert vendredi en légère hausse dans le sillage de sa progression de la veille, les investisseurs étant de plus en plus persuadés que la Réserve fédérale attendra 2016 pour relever ses taux directeurs.

L'indice Dow Jones gagne 44,23 points, soit 0,26%, à 17.094,98 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,18% à 2.017,09 et le Nasdaq Composite prend 0,03% à 4.812,09 points.

Si la Fed avait laissé les investisseurs perplexes en s'abstenant de relever ses taux en septembre, la publication jeudi du compte-rendu de cette réunion leur a permis d'affiner leur interprétation de cette décision. A leurs yeux, les responsables de la Réserve fédérale ne sont pas tant inquiets que prudents quant à l'évolution de l'économie américaine.

"Il s'agit davantage d'un excès de prudence que d'une manifestation d'inquiétude", a commenté Brad McMillan, responsable des investissements chez Commonwealth Financial Network. "Ils n'ont en fait pas vraiment de problème avec l'économie américaine. Ils ne voient aucune raison de s'inquiéter, ce qui est remarquable", a-t-il ajouté, en prévoyant une fin de semaine positive à Wall Street.

La publication des "minutes" de la Fed jeudi a permis au S&P-500 de terminer la séance à un plus haut de sept semaines.

Les investisseurs vont maintenant pouvoir se tourner vers les résultats des entreprises, qu'ils attendent en recul de 4,5% sur le troisième trimestre, selon les données Thomson Reuters.

Alcoa a donné officieusement jeudi le coup d'envoi de cette saison des résultats aux Etats-Unis mais le géant de l'aluminium a déçu et se fait sanctionner en Bourse, avec un titre en repli de 2,27% à 10,76 dollars.

L'action Gap plonge de plus de 6,5% à 27,07 dollars, la chaîne de vêtements ayant fait état d'un recul plus marqué que prévu de ses ventes à magasins constants en septembre.

United Continental signe en revanche l'une des plus fortes hausses du S&P-500, de 4,67% à 54,70 dollars, la compagnie aérienne ayant dit s'attendre à une marge bénéficiaire plus élevée qu'estimé précédemment.

Le groupe de transport et de logistique UTi Worldwide s'envole de près de 50% alors que son concurrent danois DSV a annoncé son intention de le racheter pour 1,35 milliard de dollars (1,19 milliard d'euros).

Tesla perd 3%, à environ 220 dollars, après un abaissement de recommandation de Barclays sur le constructeur de voitures électriques.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant