Wall Street ouvre en hausse avec la Banque du Japon et le PIB

le
0
LES MARCHÉS AMÉRICAINS OUVRENT EN HAUSSE
LES MARCHÉS AMÉRICAINS OUVRENT EN HAUSSE

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en hausse de quelque 0,5%, portée comme les autres places mondiales par la décision inattendue de la Banque du Japon (BoJ) d'appliquer désormais un taux d'intérêt négatif aux réserves excédentaires des banques.

L'annonce par le département du Commerce d'un ralentissement plus marqué que prévu de la croissance américaine au quatrième trimestre est également un facteur de soutien dans le sens où les investisseurs se mettent à espérer que la Réserve fédérale adoptera un rythme lent pour la poursuite de la remontée de ses taux.

Vers 15h40, l'indice Dow Jones gagne 125,09 points, soit 0,78%, à 16.194,73. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,69% à 1.906,50 et le Nasdaq Composite prend 0,64% à 4.535,62.

A une courte majorité, le comité de politique monétaire de la Banque du Japon a opté, à la surprise des marchés, pour un taux de -0,1% sur les réserves excédentaires des institutions financières déposées auprès d'elle, emboîtant ainsi le pas à la Banque centrale européenne (BCE) pour tenter de soutenir l'inflation et de prévenir la déflation.

Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis a augmenté de 0,7 % en rythme annualisé sur la période octobre-décembre, alors que les économistes avaient tablé sur une croissance de 0,8%. Elle avait été de 2,0% au troisième trimestre et de 3,9% au deuxième.

La poursuite de la remontée des cours du pétrole, en hausse pour la quatrième séance de suite, soutient également la cote.

Le marché continue également d'être animé par les résultats d'entreprises, avec notamment Amazon, dont le titre chute de 7,5% au lendemain de l'annonce par le géant du commerce électronique d'une hausse nettement moins marquée que prévu de son bénéfice trimestriel.

L'action Electronic Arts perd 5,5% après que l'éditeur de jeux vidéo a fait état jeudi d'un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux attentes et n'a pas relevé ses prévisions annuelles autant que prévu.

Le titre Chevron perd plus de 2% à la suite de l'annonce par la deuxième compagnie pétrolière américaine de sa première perte trimestrielle en plus de 13 ans du fait de la chute des cours du brut.

Microsoft voit en revanche son action gagner quelque 5,1% après que le géant technologique a annoncé jeudi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes des analystes financiers.

(Alan John Koshy; Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant