Wall Street ouvre en hausse avec l'emploi et avant la Fed

le
2
WALL STREET OUVRE EN HAUSSE
WALL STREET OUVRE EN HAUSSE

NEW YORK (Reuters) - Les places boursières américaines ont ouvert en hausse mercredi après des chiffres de l'emploi meilleurs qu'attendu et dans l'attente de nouvelles mesures de soutien à l'économie de la part de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de la Banque centrale européenne (BCE).

Dans les premiers échanges, le Dow Jones gagne 0,22% (28,98 points) à 13.037,66 points. Le Standard & Poor's, plus large, avance de 0,31% (4,25 points) à 1.383,57 points tandis que le composite du Nasdaq prend 0,58% (16,98 points) à 2.956,50.

La Fed annoncera à 18h15 GMT les décisions prises à l'occasion de son comité politique monétaire de mardi et mercredi sur fond de ralentissement de la reprise aux Etats-Unis.

Le conseil des gouverneurs de la BCE se réunit jeudi et le président de l'institution monétaire, Mario Draghi, a suscité de fortes attentes en déclarant que la BCE était prête à tout faire dans la limite de son mandat pour préserver l'intégrité de l'euro.

L'emploi dans le secteur privé aux Etats-Unis a progressé plus que prévu au mois de juin, avec 163.000 postes créés, selon les données de l'enquête ADP. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient en moyenne à 120.000 créations de postes.

Les chiffres des dépenses de construction pour le mois de juin et l'indice ISM manufacturier pour le mois de juillet seront publiés à 14h00 GMT.

"Nous avons la Fed aujourd'hui et la BCE demain, et tout le monde attend la politique des banques centrales. Jusqu'à présent les marchés ont tenu grâce à l'argent facile, mais s'il n'y en a pas davantage rapidement, nous risquons d'être déçus", prévient Jack Ablin, chargé des investissements chez Harris Private Bank.

"Pour que la fête continue il va falloir un sérieux coup de fouet monétaire, aussi bien et Europe qu'aux Etats-Unis".

Aux valeurs, Time Warner, qui a fait état d'un bénéfice trimestriel en baisse plus marquée que prévu, s'inscrit en recul de 2,55% dans les premiers échanges.

Le spécialiste des cartes de crédit Mastercard, qui a fait état d'une hausse moindre qu'attendu de son activité au deuxième trimestre avec le ralentissement de la consommation, cède près de 3,40%.

Avon Products, qui a accusé une chute de 70% de son bénéfice net au deuxième trimestre avec une baisse de son chiffre d'affaires et une nouvelle réduction de sa force de vente, abandonne 3,55%.

Garmin bondit de plus de 6% après avoir fait état de résultats trimestriels nettement supérieurs aux attentes, à la faveur notamment de la nouvelle hausse des revenus tirés des ses terminaux de navigation.

Selon les données compilées par Thomson Reuters jusqu'à mardi à la mi-journée, sur les 321 entreprises du S&P 500 ayant publié leurs résultats du deuxième trimestre, 67,3% ont dépassé les attentes des analystes. Au cours des quatre trimestres précédents, ce taux est ressorti en moyenne à 68%.

Chuck Mikolajczak, Marc Joanny pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ASTUART le mercredi 1 aout 2012 à 16:13

    J'aime beaucoup le "Pour que la fête continue"

  • marshaka le mercredi 1 aout 2012 à 16:02

    Oui, oui, ca monte grace à une stat qui nous apprend que les USA crée moins d'emploi que le mois dernier dont le chiffre a été révisé à la baisse. Et bien sur, le journaleux de reuters OUBLIE que l'activité manufacturière est au plus bas depuis 3 ans !