Wall Street ouvre en hausse après les chiffres de l'emploi

le
0
WALL STREET DANS LE VERT DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
WALL STREET DANS LE VERT DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a débuté en hausse jeudi, soutenu par des chiffres de l'emploi supérieurs aux attentes, alors que les investisseurs continuent à s'interroger au sujet de l'impact potentiel sur l'économie d'un blocage des négociations budgétaires à Washington.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué contre toute attente aux Etats-Unis lors de la semaine au 21 septembre, tombant à leur plus bas niveau depuis près de six ans, a annoncé le département du Travail, une évolution de bon augure pour le marché du travail.

L'indice Dow Jones gagne 0,44% à 15.339,99 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,41% à 1.699,63 points et le Nasdaq Composite prend 0,60% à 3.783,584 points.

A Washington, la Maison blanche et les républicains -majoritaires à la Chambre des représentants- sont en désaccord sur les conditions permettant d'éviter la fermeture des administrations fédérales lorsque leurs budgets seront épuisés à la fin du mois et le relèvement du plafond de la dette de l'Etat, actuellement à 16.700 milliards de dollars.

"J'espère qu'il ne leur faudra pas une chute du marché pour qu'ils finissent par se dire: 'voilà ce qui se passe quand on fait n'importe quoi", dit Art Hogan de Lazard Capital Markets à New York.

Les investisseurs attendent encore les promesses de ventes immobilières et les discours de plusieurs responsables de la Réserve fédérale, dans un contexte de regain d'incertitude concernant la stratégie à court terme de la banque centrale.

Aux valeurs, Hertz, numéro deux américain de la location de voitures, chute de 11,8% après avoir revu en baisse ses objectifs financiers annuels en raison de volumes de ventes inférieurs à ses attentes pour son activité de location de voitures dans les aéroports.

J.C. Penney perd 4,3%. La chaîne de grands magasins cherche à augmenter son capital d'un montant pouvant aller jusqu'à 750 millions à un milliard de dollars pour constituer des réserves de trésorerie à l'approche de la période des fêtes de fin d'année, a-t-on appris de sources proches du dossier.

En revanche, Bed Bath and Beyond s'adjuge près de 5% après avoir publié un bénéfice trimestriel en hausse de 18%, ayant tiré parti d'une reprise du marché immobilier, évolution dont tire parti la chaîne d'équipements de la maison.

EBay prend 2,7% après avoir annoncé le rachat de la plateforme de paiement Braintree pour environ 800 millions de dollars (593 millions d'euros), le numéro un mondial des ventes aux enchères en ligne estimant que la société était un bon complément pour sa propre filiale de paiement PayPal.

Rodrigo Campos; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant