Wall Street ouvre en hausse après les bons chiffres de l'emploi

le
0
WALL STREET OUVRE EN HAUSSE APRÈS LES BONS CHIFFRES DE L'EMPLOI
WALL STREET OUVRE EN HAUSSE APRÈS LES BONS CHIFFRES DE L'EMPLOI

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a débuté en hausse vendredi après la publication de chiffres de l'emploi meilleurs que prévu, qui ouvrent un peu plus la porte à une hausse de taux de la Réserve fédérale dans moins de deux semaines.

L'indice Dow Jones gagnait 144,08 points après un quart d'heure d'échanges, soit 0,82%, à 17.621,75 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, progressait de 0,77% à 2.065,41 et le Nasdaq Composite de 0,78% à 5.076,70.

L'économie américaine a créé 11.000 postes de plus que prévu le mois dernier et le taux de chômage aux Etats-Unis s'est maintenu à 5,0%, son plus bas niveau depuis sept ans et demi.

Ces bons chiffres, estiment analystes et investisseurs, lèvent les derniers doutes quant à l'éventualité d'un resserrement de la politique monétaire de la Fed à l'issue de sa prochaine réunion, les 15 et 16 décembre.

La banque centrale américaine devrait donc décider de relever ses taux d'intérêt pour la première fois depuis près de dix ans, suivant ainsi le chemin inverse de celui emprunté par la Banque centrale européenne, qui a décidé jeudi de baisser son taux de dépôt et de prolonger ses achats d'actifs.

Une hausse des taux signifierait pour les marchés américains des conditions de crédit moins avantageuses mais elle traduirait par ailleurs la bonne santé retrouvée de la première économie du monde.

"Les investisseurs considèrent un éventuel resserrement de la Fed comme un verre à moitié plein", commente Jack Ablin, responsable des investissements de BMO Private Bank. "Il se réjouissent d'avoir une économie assez forte pour supporter une hausse des taux".

Sur le front du pétrole, les cours du brut sont orientés nettement à la baisse sur le Nymex, le baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI), cédant plus de 2% pour s'approcher de la barre des 40 dollars.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a décidé, lors d'une réunion ministérielle à Vienne, de maintenir sa production à un niveau élevé, une stratégie destinée à défendre ses parts de marché plutôt que de soutenir les cours, a-t-on appris de plusieurs sources.

Exxon et Chevron affichent les deux plus mauvaises performances du Dow.

(Radhika Rukmangadhan à Bangalore, Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant