Wall Street ouvre en hausse après la réunion de l'Eurogroupe

le
0
WALL STREET PORTÉE PAR LA GRÈCE À L'OUVERTURE
WALL STREET PORTÉE PAR LA GRÈCE À L'OUVERTURE

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en hausse lundi portée par un regain d'espoir d'un accord entre la Grèce et ses créanciers.

La mobilisation tous azimuts des institutions européennes lundi au sujet de la Grèce ne devrait déboucher sur aucun accord définitif dans la journée mais les nouvelles propositions soumises par le gouvernement d'Alexis Tsipras sont vues à Bruxelles comme une "bonne base de progrès" pour parvenir à un compromis dans les prochains jours.

Les ministres des Finances de la zone euro ont terminé leur réunion organisée ce lundi avant un sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement prévu à 19h00 (17h00 GMT) et ils se retrouveront à nouveau dans le courant de la semaine pour discuter de la Grèce, a déclaré le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis.

L'indice Dow Jones gagne 0,51% à 18.108,77 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,57% à 2.121,95 points et le Nasdaq Composite prend 0,60% à 5.148,04 points.

Les valeurs européennes ont pour leur part atteint leur plus haut niveau en dix jours dans l'espoir d'un réglement de la crise grecque.

"La situation de la Grèce a un impact psychologique sur les investisseurs", note Peter Cardillo, responsable de la recherche économique chez Rockwell Global Capital.

"Si la Grèce devait abandonner l'euro, cela déclencherait des spéculations sur l'avenir des pays de la périphérie (de la zone euro) et donc si on assiste à une percée dans les négociations, on peut s'attendre à un rally des marchés."

Les investisseurs seront par ailleurs attentifs aux chiffres des reventes de logements en mai aux Etats-Unis. Les économistes tablent sur une hausse de 4,4% à 5,26 millions.

La tendance est également soutenue par l'activité de fusions et acquisitions, les sociétés s'empressant de réaliser des opérations de croissance externe pour profiter des taux d'intérêt proches de zéro, avant leur hausse attendue cette année.

L'assureur santé Cigna s'adjuge 6,25% après avoir décliné l'offre de 47 milliards de dollars lancée la veille par son concurrent Anthem (+3,24%), dernier épisode en date d'un feuilleton qui dure depuis des mois.

Williams Companies fait un bond de plus de 24%. Energy Transfer Equity (ETE) a confirmé avoir lancé une offre non-sollicitée de 48 milliards de dollars sur l'exploitant de gazoducs américain, qui avait rejeté la proposition dimanche, l'estimant bien trop basse.

Le fabricant d'appareils connectés de fitness Fitbit prend encore 13,5% après avoir gagné jusqu'à 60% vendredi pour son premier jour de Bourse.

(Tanya Agrawal, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant