Wall Street ouvre en baisse, vers une perte hebdomadaire

le
0
WALL STREET OUVRE EN BAISSE
WALL STREET OUVRE EN BAISSE

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert vendredi en baisse, confirmant sa perte d'élan après sa série estivale de records.

L'indice Dow Jones perdait 93,70 points, soit 0,50%, à 18.503,98 après dix minutes d'échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,47% à 2.176,74 et le Nasdaq Composite cède 0,38% à 5.220,12.

Tous les indices sectoriels du S&P évoluent dans le rouge.

Si cette tendance se confirme jusqu'à la fin de la séance, Wall Street basculerait sur l'ensemble de la semaine en perte hebdomadaire.

La Réserve fédérale puis les résultats d'entreprises ont été les principaux moteurs de la hausse observée depuis fin juin à Wall Street mais leurs effets se dissipent.

Publié mercredi, le compte rendu de la dernière réunion de la Fed en juillet, au ton peu volontariste, apparaît en contradiction avec les récents avertissements de plusieurs responsables de la banque centrale américaine sur la possibilité d'une prochaine hausse de taux, laissant les investisseurs dans le flou.

Ces derniers attendent désormais le discours de la présidente de la Fed, Janet Yellen, vendredi prochain à l'occasion de la réunion annuelle des banquiers centraux à Jackson Hole, dans le Wyoming.

"Il y a un peu d'incertitude au sujet de la décision de la Fed et le discours de Yellen la semaine prochaine incite les investisseurs à reprendre une partie de leur argent", dit Peter Cardillo, chef économiste chez First Standard Financial à New York. "Il est normal, à ces niveaux et avec des volumes qui restent faibles, de s'attendre à un repli."

Quant à la saison des résultats, elle touche à sa fin.

Dans ce domaine, le fabricant de cosmétiques Estée Lauder cède plus de 3% à 92 dollars en raison d'un chiffre d'affaires inférieur aux attentes avec un ralentissement des ventes en Amérique du Nord.

Inversement, Foot Locker, Deere et Applied Materials affichent les trois plus fortes hausses du S&P-500, de 4% à 6%, avec des résultats ou des prévisions meilleurs que prévu.

(Tanya Agrawal, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant