Wall Street ouvre en baisse, plombée par la Syrie

le
0
WALL STREET OUVRE EN BAISSE, PLOMBÉE PAR LA SYRIE
WALL STREET OUVRE EN BAISSE, PLOMBÉE PAR LA SYRIE

NEW YORK (Reuters) - Wall Street recule mardi à l'ouverture, alors qu'une intervention militaire contre Damas semble se préciser après l'utilisation présumée d'armes chimiques par le régime syrien.

L'indice Dow Jones abandonne 95,74 points, soit 0,65%, à 14.850,07 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,83% à 1.642,04 points et le Nasdaq Composite cède 0,93% à 3.623,514 points.

Lundi, Washington a nettement durci ses propos et mardi le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a précisé que l'armée américaine était prête à agir immédiatement, si président Barack Obama donnait l'ordre d'intervenir contre la Syrie.

Cette intensification de la crise syrienne a relégué au second plan la publication de l'indice S&P Case Shiller faisant état d'une hausse des prix des maisons individuelles en juin à un rythme légèrement ralenti, ce qui ne remet pas en question l'hypothèse d'un redressement régulier du marché immobilier. Autre statistique attendue à 14h00 GMT, la confiance du consommateur permettra d'apprécier la solidité de la reprise au lendemain de l'annonce d'un net recul des commandes de biens durables au mois de juillet.

Aux valeurs, Best Buy perd 2,15% car le fondateur et principal actionnaire Richard Schulze, commencera à vendre ses actions à partir de l'automne.

Contre la tendance, le joaillier Tiffany & Co gagne 0,8%, ayant revu en hausse ses objectifs annuels après l'annonce mardi d'un bénéfice supérieur aux attentes au deuxième trimestre, grâce notamment à de solides ventes en Chine.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant