Wall Street ouvre en baisse, malgré les fusions

le
0
WALL STREET OUVRE EN BAISSE, MALGRÉ LES FUSIONS
WALL STREET OUVRE EN BAISSE, MALGRÉ LES FUSIONS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en légère baisse lundi, après quatre semaines consécutives de hausse pour les principaux indices à Wall Street, à la suite du plongeon inattendu du Japon dans la récession.

La dynamique des fusions-acquisitions contribue à limiter ce recul avec l'annonce du rachat d'Allergan par Actavis pour 66 milliards de dollars dans le secteur pharmaceutique et de celui de Baker Hughes par Halliburton pour 34,6 milliards de dollars dans le secteur pétrolier.

L'indice Dow Jones perd 25,43 points à l'ouverture, soit 0,14%, à 17.609,31 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,2% à 2.035,71 points et le Nasdaq Composite cède 0,23% à 4.677,93 points.

Les statistiques du produit intérieur brut (PIB) japonais publiées lundi montrent que le Japon est, contre toute attente, tombé en récession au troisième trimestre, ce qui devrait amener le Premier ministre Shinzo Abe à repousser la hausse prévue de la TVA et à organiser des élections législatives anticipées.

"Le Japon a pris les marchés par surprise et cela pèse mais je ne m'attends pas à un retournement majeur, simplement une consolidation", déclare Peter Cardillo, chef économiste chez Rockwell Global Capital à New York.

Les statistiques japonaises ont tiré un peu plus à la baisse les cours du pétrole, le Brent perdant 1,3% à 78,38 dollars le baril.

Malmené depuis plusieurs semaines, l'indice du secteur de l'énergie devrait malgré tout bénéficier de l'acquisition annoncée lundi de Baker Hughes, numéro trois mondial des services pétroliers, par Halliburton, le numéro deux.

Si le titre Baker Hughes gagnait plus de 9% à 65,50 dollars dans les premiers échanges, l'action Halliburton perdait pour sa part plus de 7% à 51,10 dollars.

L'action du fabricant du Botox Allergan progresse de plus de 6% à 211,34 dollars après l'annonce juste avant l'ouverture à Wall Street de son rachat par Actavis pour créer l'un des 10 plus gros groupes pharmaceutiques au monde, avec 23 milliards de dollars de chiffre d'affaires.

Actavis s'échange à 251,15 dollars, soit +3,02%.

(Rodrigo Campos; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant