Wall Street ouvre en baisse, malgré les annonces de la Fed

le
1
WALL STREET OUVRE EN BAISSE
WALL STREET OUVRE EN BAISSE

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en léger repli jeudi, les investisseurs jouant la carte de la prudence après les déclarations de la Réserve fédérale (Fed), dans un contexte où les indices boursiers restent proches de leurs niveaux historiques.

La Fed a annoncé mercredi qu'elle prolongerait son soutien à l'économie en maintenant à 85 milliards de dollars (62 milliards d'euros) le rythme de ses achats mensuels d'obligations. Elle s'est montrée un peu moins optimiste pour la croissance après la crise budgétaire du début du mois à Washington.

L'indice Dow Jones perd 28,12 points, soit 0,18%, à 15.590,76. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,1% à 1.761,39 et le Nasdaq Composite cède 0,21% à 3.922,802.

La Bourse de New York a terminé la séance de mercredi dans le rouge et le Standard & Poor's a cédé -0,49%.

"Le marché est un peu mou aujourd'hui. Certains investisseurs considèrent que les annonces d'hier (de la Fed) sont plus 'faucon' que ce qu'ils auraient souhaité", selon John Brady, directeur chez R.J. O'Brien & Associates.

Sur 313 entreprises du S&P 500 qui ont publié leurs résultats avant mercredi matin, 68,4% on battu le consensus, contre une moyenne de 63% depuis 1994 et 66% au cours des quatre derniers trimestre, selon les chiffres de Thomson Reuters. Mais le pourcentage retombe à 53,7% pour le chiffre d'affaires, bien en deçà de la moyenne de 61% depuis 2002.

Expedia bondit de 19% à l'ouverture après avoir fait état mercredi d'un bénéfice supérieur aux attentes et d'un chiffre d'affaires en hausse de 17% sur le troisième trimestre.

A l'inverse, Facebook recule de 3,8% malgré l'annonce mercredi d'un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 60% sur un an et supérieur aux attentes. Certains investisseurs ont été déçus que le groupe annonce qu'il n'avait pas l'intention d'augmenter la fréquence des publicités envoyées à ses utilisateurs.

Bernadette Baum, Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le jeudi 31 oct 2013 à 15:30

    Ils fabriquent même des consensus pour qu'ils soient battus...ils sont forts, les cow boys!!!