Wall Street ouvre en baisse, la Fed inquiète toujours

le
1
    * Pour les valeurs à suivre, cliquez sur  ID:nL6N0G82HI  
 
    NEW YORK, 7 août (Reuters) - Wall Street a ouvert en baisse 
mercredi, poursuivant ainsi sur son mouvement de repli entamé 
depuis le début de la semaine en raison des inquiétudes sur un 
possible dénouement imminent du programme de soutien de la 
Réserve fédérale à l'économie américaine. 
    Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones  .DJI  perd 
63,28 points, soit 0,42%, à 15.454,16. Le Standard & Poor's 500 
 .SPX , plus large, recule de 0,43% à 1.690,10 et le Nasdaq 
Composite  .IXIC  cède 0,31% à 3.654,35 
    Mardi, dans des volumes très minces, le S&P 500, indice de 
référence des gérants de fonds, a abandonné 0,57%, soit sa 
baisse quotidienne la plus marquée depuis le 24 juin, après des 
déclarations de responsables de la Fed n'excluant pas un début 
de diminution du ryhtme des rachats d'actifs obligataires dès le 
mois prochain. (voir  ID:nL6N0G73X5 ) 
    Le calendrier de retrait de ces mesures de soutien à 
l'activité, à l'origine de la hausse de quelque 19% de la 
principale place boursière mondiale depuis le début de l'année, 
est un sujet d'interrogations permanent pour les investisseurs 
depuis quelques mois. 
    Quand, peu avant l'été, le président de la Fed Ben Bernanke 
avait dit que la diminution du rythme de rachats d'actifs 
obligataires - actuellement de 85 milliards de dollars par mois 
- pourrait intervenir d'ici la fin de l'année, l'élan de Wall 
Street avait connu un brutal coup d'arrêt. 
    Depuis, au vu de l'absence de nouvelles précisions sur ce 
calendrier et en raison d'un nombre de créations d'emplois 
inférieur aux attentes en juillet - la Fed cale notamment son 
action sur le taux de chômage - Wall Street a repris sa marche 
en avant, enchaînant à la fin de la semaine dernière des records 
de clôture.  
    Lundi, le S&P 500 et le Dow Jones avaient reculé à la suite 
de propos de Richard Fisher, président de la Fed de Dallas, 
disant qu'il était en faveur de la mise en oeuvre du retrait du 
"QE3" en septembre. 
    "Je ne tablerais pas sur de nouveaux gains du marché à ce 
niveau. Je m'attends à beaucoup de volatilité et, peut-être, un 
recul prononcé", a dit Tim Speiss, chargé de la gestion de 
fortune chez EisnerAmper. 
    Du côté des valeurs, l'action Walt Disney  DIS.N  recule de 
3,48% à 64,72 dollars après que le groupe de médias a annoncé 
que l'échec commercial de son film "The Longe Ranger" pourrait 
se traduire par une perte comprise entre 160 et 190 millions de 
dollars.  ID:nL6N0G7463  
    L'action d'un autre groupe de médias, Time Warner  TWX.N ,  
avance de 1,03% à 64,74 dollars après l'annonce de résultats 
trimestriels supérieurs aux attentes.     
 
 (Ryan Vlastelica, Benoit Van Overstraeten pour le service 
français, édité par Véronique Tison) 
  
  

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4145394 le mercredi 7 aout 2013 à 15:51

    LA FED ON EN A PLUS QUE MARRE.....