Wall Street ouvre en baisse, l'aversion au risque domine

le
0
WALL STREET PÂTIT DE L'AVERSION AU RISQUE À L'OUVERTURE
WALL STREET PÂTIT DE L'AVERSION AU RISQUE À L'OUVERTURE

(Reuters) - La Bourse de New York a débuté dans le rouge lundi, dans le sillage des marchés asiatiques et européens, à deux jours de la décision de la Réserve fédérale et dix jours du référendum britannique sur l'Union européenne.

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 36,84 points, soit 0,21%, à 17.828,50. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,23% à 2.091,22 et le Nasdaq Composite cède 0,39% à 4.875,30.

Les investisseurs américains, comme ceux des autres grandes places du monde entier, privilégient les actifs jugés les plus sûrs avant la réunion du Federal Open Market Committee (FOMC) de la Fed mardi et mercredi, même si la probabilité estimée d'un relèvement des taux mercredi est quasi-nulle.

La crainte d'un vote favorable à la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne le 23 juin ajoute aux inquiétudes des marchés, également alimentées par les derniers chiffres de l'emploi américains et les indicateurs chinois.

Les banques, dont la rentabilité dépend en partie du niveau des taux d'intérêt, restent orientées à la baisse: Bank of America abandonne 1,16%, Citigroup 0,96% et JPMorgan Chase & Co 0,52%.

Dans l'actualité des fusions-acquisitions (M&A), LinkedIn bondit de près de 48% après l'annonce de son rachat par Microsoft pour 26,2 milliards de dollars. Microsoft cède 4,1%, la plus mauvaise performance du Dow.

Le spécialiste de la sécurité informatique Symantec prend par ailleurs 2,6% après avoir conclu l'acquisition de son concurrent Blue Coat pour environ 4,65 milliards de dollars.

(Yashaswini Swamynathan; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant