Wall Street ouvre en baisse dans le sillage du pétrole

le
0
WALL STREET OUVRE EN BAISSE DANS LE SILLAGE DU PÉTROLE
WALL STREET OUVRE EN BAISSE DANS LE SILLAGE DU PÉTROLE

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert jeudi en légère baisse, l'impact de la retombée du pétrole après trois séances de hausse l'emportant sur la baisse des inscriptions au chômage la semaine dernière.

L'indice Dow Jones perdait 0,27% à 17.955,8 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, reculait de 0,35% à 2.111,77 points et le Nasdaq Composite cédait 0,35% également, à 4.957,06 points.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué, contrairement aux attentes, aux Etats-Unis la semaine dernière, signe que le marché du travail reste bien orienté en dépit d'un net ralentissement des créations d'emplois en mai.

Les inscriptions ont baissé de 4.000 à 264.000 lors de la semaine au 4 juin, a annoncé jeudi le département du Travail.

Cette statistique a rassuré les investisseurs après un rapport particulièrement décevant sur l'emploi publié vendredi, qui annonçait la création de 38.000 emplois seulement en mai, contre 164.000 attendus par les économistes.

Mais le recul de plus de 1% des cours du pétrole pèse sur la tendance. Les intervenants ont pris leurs profits après trois séances de hausse dans un marché dopé par le repli du dollar.

La hausse du pétrole et le récent recul du dollar, favorable aux entreprises exportatrices, ont propulsé le Dow brièvement au-dessus des 18.000 et le S&P à moins de 1% de son record absolu.

"Il n'y a pas de nouveau catalyseur pour pousser les marchés plus haut même si leurs records absolus sont à portée de main", dit Andre Bakhos, gérant chez Janlyn Capital. "C'est la preuve qu'il y a un peu d'inquiétude sur la qualité du rally."

Le dollar reprend un peu de terrain, notamment face à l'euro, profitant, comme le yen, de sa qualité de valeur refuge.

Le secteur des valeurs liées à l'énergie recule de près de 1% dans le sillage des cours du baril de brut.

Aux valeurs, Yahoo gagne 1,2%, la chaîne CNBC faisant état d'offres multiples sur ses actifs internet, dont certaines atteignent, voire dépassent, cinq milliards de dollars.

Envision Healthcare grimpe de 6,8% après une information selon laquelle le spécialiste de l'externalisation de services aux professionnels de la santé discute d'une fusion avec Amsurg, qui gagne 1,35%.

(Yashaswini Swamynathan, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant