Wall Street ouvre en baisse avec le pétrole

le
0
WALL STREET OUVRE EN BAISSE
WALL STREET OUVRE EN BAISSE

(Reuters) - Wall Street a débuté la dernière semaine de l'année en baisse lundi, sous la pression des cours du pétrole qui poursuivent leur dégringolade.

L'indice Dow Jones perd 81,60 points, soit 0,46%, à 17.470,57 points au bout de cinq minutes d'échanges, après déjà un recul de 0,29% lors de la séance écourtée de jeudi qui a précédé le long week-end de Noël. Le Standard & Poor's 500, plus large, abandonne 0,46% également à 2.051,58 points et le Nasdaq Composite cède 0,38% à 5.029,28.

Les volumes promettent de rester modestes, d'autant que les investisseurs britanniques sont absents en ce jour de Boxing Day.

En l'absence d'indicateurs économiques, la chute des cours du pétrole continue de monopoliser l'attention avec le Brent de mer du Nord qui teste de nouveau la barre des 37 dollars, en baisse de 2,4% sur la séance.

"Les vendeurs gardent la main sur le marché de l'énergie et cela inquiète Wall Street. Et à cela il faut ajouter une action de digestion assez normale après les gains importants de la semaine dernière", explique Adam Sarhan, fondateur de Sarhan Capital à New York.

Les trois principaux indices ont gagné autour de 2,5% sur les trois séances et demie de la semaine dernière, leur meilleure performance hebdomadaire depuis la mi-novembre, grâce à un rebond éphémère du compartiment de l'énergie.

Le secteur repart à la baisse lundi avec des reculs de 1,5% pour Exxon Mobil et de 1,8% pour Chevron, les deux valeurs pétrolières du Dow Jones.

Aux techs, Apple abandonne 0,37%.

Dans la pharmacie, Valeant lâche 4,2% à 109,33 dollars alors que son directeur général Michael Pearson, hospitalisé vendredi pour une pneumonie sévère, sera en congé maladie pour une durée indéterminée et son intérim assuré par un comité interne.

Dans le compartiment volatil des biotechs, Chimerix s'effondre de 78,9% à 7,50 dollars après avoir annoncé que son médicament expérimental brincidofovir, un traitement oral contre les infections par cytomégalovirus (CMV), n'avait pas atteint ses objectifs lors d'essais cliniques.

En vue, Fitbit gagne 4,3% à 30,15 dollars. L'application gratuite du fabricant de bracelets connectés a été la plus demandée sur l'App Store le jour de Noël selon les relevés de StreetInsider.com, ce qui est interprété comme le signe d'une forte demande pour ses produits pendant la période des fêtes.

A trois jours de la fin de 2015, le S&P-500 retombe dans le rouge sur l'année avec un recul de 0,4% depuis le 1er janvier, le Dow Jones cédant pour sa part 2%. Le Nasdaq Composite, à l'inverse, affiche un gain de 6,2%.

(Abhiram Nandakumar, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant