Wall Street ouvre en baisse avant la Fed

le
0
WALL STREET RECULE EN DÉBUT DE SÉANCE
WALL STREET RECULE EN DÉBUT DE SÉANCE

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a débuté dans le rouge pour la quatrième séance consécutive mardi, à la veille de la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale et à l'approche du référendum britannique sur le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne.

L'indice Dow Jones a ouvert en baisse de 30,20 points, soit 0,17%, à 17.702,28. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,20% à 2.074,95 et le Nasdaq Composite cède 0,20% également à 4.838,59.

La réunion du Federal Open Market Committee (Fomc) de la Fed mardi et mercredi doit permettre aux responsables monétaires américains d'apprécier si la reprise de l'économie est suffisamment robuste pour justifier une hausse des taux.

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont augmenté plus qu'attendu en mai grâce notamment aux achats de voitures, suggérant une accélération de la croissance économique en dépit du net ralentissement des créations d'emplois, selon des données publiées mardi par le département du Commerce.

Les prix à l'importation ont enregistré sur la même période leur hausse la plus marquée depuis plus de quatre ans, l'effet d'un dollar fort et de la baisse passée des cours pétroliers commençant à faire long feu, ont par ailleurs montré des données publiées par le département du Travail.

La probabilité estimée d'un relèvement des taux mercredi à l'issue de la réunion de la Fed est toutefois quasi-nulle.

La crainte d'un vote favorable à la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne le 23 juin continue d'alimenter l'aversion des investisseurs pour le risque.

Les cours du pétrole reculent encore de plus de 1,3% après trois séances consécutives de baisse tandis que le rendement des Bund allemand à 10 ans est passé en territoire négatif pour la première fois.

Aux valeurs, Microsoft et Apple, qui ont tiré Wall Strett à la baisse lundi débutent à front renversé, le premier cédant encore près de 0,40% et passant sous le seuil de 50 dollars tandis que le second rebondit de plus de 0,7% à 98,05 dollars.

Le moteur de recherche chinois Baidu gagne près de 1% en dépit de la forte révision en baisse de sa prévision de chiffre d'affaires du deuxième trimestre, annoncée lundi..

L'action Twitter s'envole de plus de 5% dans les premiers échanges après l'inclusion par Goldman Sachs du site de microblogging dans sa liste des valeurs susceptibles d'être rachetées dans les douze prochains mois.

(Yashaswini Swamynathan, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant