Wall Street ouvre en baisse avant l'indice ISM des services

le
0

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur ID:nL5N0IP3UJ

NEW YORK, 5 novembre (Reuters) - Wall Street a ouvert en légère baisse mardi, après avoir accumulé de nouveaux gains sur les deux séances précédentes, les intervenants de marché attendant la publication du seul indicateur macro-économique du jour, l'indice ISM des services.

Celui-ci est attendu à 54,0 pour le mois d'octobre, contre 54,4 en septembre.

Après environ un quart d'heure de transactions, L'indice Dow Jones .DJI perdait 65,95 points, soit 0,42%, à 15.573,17. Le Standard & Poor's 500 .SPX , plus large, reculait de 0,38% à 1.761,27 et le Nasdaq Composite .IXIC cèdait 0,27% à 3.925,92.

Avec une saison des résultats qui touche à sa fin, l'attention des investisseurs se concentre sur les statistiques de la semaine pour se faire une idée de l'état de la conjoncture.

Celles-ci - parmi lesquelles figurent notamment les chiffres du produit intérieur brut (PIB) et de l'emploi - sont d'autant plus nombreuses qu'un certain nombre d'entre elles avaient été reportées à cause du "shutdown" de l'Etat fédéral intervenu pendant la première moitié du mois d'octobre.

Comme cette fermeture partielle des services de l'Etat a pu peser sur l'activité économique, bon nombre d'économistes pensent que la Réserve fédérale attendra désormais jusqu'en 2014 avant de commencer à dénouer son progamme de soutien à l'économie alors que, il y a peu, tout le monde pensait que ceci interviendrait avant la fin de l'année.

Les injections massives de liquidités - actuellement de 85 milliards de dollars par mois - initiées par la Fed depuis la mise en place de la troisième mouture de son programme d'assouplissement quantitatif ("QE3") en septembre 2012 sont le facteur quasi-exclusif du bond de Wall Street depuis le début de l'année : +24% pour le S&P 500, +19% pour le Dow Jones.

Dans ce contexte, tout indicateur macro-économique franchement meilleur que prévu peut être mal accueilli dans le sens où il est susceptible de précipiter la décision de la Fed de dénouer son programme de soutien.

"Pour que le marché poursuive sur sa voie actuelle, il faut des nouvelles modérées", a noté Rick Meckler, président de la firme d'investissement LibertyView Capital Management.

Du côté des valeurs, l'action AOL AOL.N prenait plus de 7% après que le portail internet a fait état d'une hausse plus marquée que prévu de son chiffre d'affaires trimestriel.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant