Wall Street ouvre en baisse, affectée par Chypre

le
0

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur ID:nL6N0CA6RT

NEW YORK, 18 mars (Reuters) - Wall Street a ouvert en baisse lundi, l'annonce ce week-end du projet de taxation des dépôts à Chypre dans le cadre du plan de sauvetage international prévu pour le pays affectant les valeurs bancaires et favorisant les prises de bénéfice.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones

.DJI perd 84,36 points, soit 0,58%, à 14.429,75. Le Standard & Poor's 500 .SPX , plus large, recule de 0,86% à 1.547,24 points et le Nasdaq Composite .IXIC cède 0,97% à 3.217,44.

Le gouvernement chypriote a tenté de se montrer rassurant, après l'annonce d'un projet de taxation de l'ensemble des dépôts bancaires, une mesure sans précédent, en précisant que le dispositif pourrait épargner partiellement ou totalement les comptes les plus modestes. (Voir ID:nL6N0CA76H )

"C'est perturbant parce que ça crée de l'incertitude mais la zone euro a vu pire, et cela sert un peu de prétexte au marché pour vendre", tempère Peter Cardillo, économiste en chef pour les marchés chez Rockwell Global Capital. "Il est temps que le marché se repose."

Wall Street avait fini en baisse vendredi, mettant fin à la plus longue série de hausses consécutives du Dow Jones depuis 1996. Le principal indice new-yorkais a gagné près de 11% depuis le début de l'année et le S&P 500 plus de 9%.

Lundi, l'annonce de la taxation des déposants chypriotes affecte les principales banques américaines: Bank of America

BAC.N perd 1,67% à 12,36 dollars, Citigroup C.N décline de 2,6% à 46,03 dollars, et JP Morgan Chase JPM.N décroît de 1,92% à 49,06 dollars.

Le croisiériste Carnival CCL.N voit par ailleurs son titre perdre 3,11% à 33,89 dollars, après avoir revu en baisse ses prévisions pour cette année, en particulier à cause de la crise européenne.

(Angela Moon, Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant