Wall Street ouvre en baisse à cause des inquiétudes sur la Chine

le
0
LA BOURSE DE NEW YORK DÉBUTE FÉVRIER DANS LE ROUGE
LA BOURSE DE NEW YORK DÉBUTE FÉVRIER DANS LE ROUGE

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse lundi pour la première séance du mois de février, des indicateurs d'activité décevants en Chine et la rechute des cours du pétrole venant renforcer les inquiétudes concernant la croissance mondiale.

L'indice Dow Jones perd 0,65% à 16.359,35 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,54% à 1.929,73 points et le Nasdaq Composite cède 0,58% à 4.587,19 points.

Le Dow avait pris plus de 2% vendredi après la décision inattendue de la Banque du Japon d'appliquer un taux d'intérêt négatif aux réserves excédentaires des banques. Ce rebond ne l'a pas empêché de perdre 5,5% sur le mois de janvier.

L'activité dans le secteur manufacturier chinois s'est encore contractée en janvier, ont montré en début de journée l'indice PMI officiel comme le PMI Markit chinois.

Ces indicateurs expliquent en partie le nouvel accès de faiblesse du pétrole, le Brent étant repassé sous 35,50 dollars et le brut léger américain sous 33 dollars.

Une série d'indicateurs américains est aussi attendue, dont l'activité manufacturière et les dépenses de construction.

Les dépenses de consommation, publiées avant l'ouverture, sont ressorties inchangées pour le mois de décembre, les ménages ayant limité leurs achats de voitures et un hiver doux ayant pesé sur la demande d'électricité et de gaz.

Aux valeurs, la chaîne de restaurants Chipotle Mexican Grill s'adjuge 4,93%. Selon le Wall Street Journal, les autorités sanitaires vont annoncer dès ce lundi la fin des épidémies d'infections par la bactérie E.coli, qui ont affecté des dizaines de ses clients l'an dernier à travers neuf Etats.

Twitter gagne 5% sur des rumeurs selon lesquelles une opération concernant le site de microblogging, impliquant des fonds d'investissement, serait à l'étude.

Alphabet (+0,4%), maison mère de Google, publie ses comptes après la clôture.

(Tanya Agrawal, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant