Wall Street ouvre en baisse

le
0
WALL STREET OUVRE DANS LE ROUGE
WALL STREET OUVRE DANS LE ROUGE

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en léger repli jeudi, les résultats meilleurs que prévu de Cisco et de Wal-Mart ayant limité les pertes déclenchées par la possibilité que la Réserve fédérale américaine relève encore ses taux dès le mois de juin.

L'indice Dow Jones recule de 0,38% à 17.459,17 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, perd 0,40% à 2.039,48 points et le Nasdaq Composite cède 0,30% à 4.724,80 points.

Wall Street est parvenue mercredi à finir sur une note stable, au terme d'une séance volatile, après le coup de semonce de la Fed sur un possible relèvement des taux dès juin, bien plus tôt que ce qu'anticipaient les investisseurs.

D'après les "minutes" de la dernière réunion de la Fed, la plupart de ses responsables jugent qu'il sera probablement approprié de relever les taux en juin si les indicateurs vont dans le sens d'une accélération de la croissance économique au deuxième trimestre, d'un redressement de l'inflation et d'une amélioration du marché du travail.

"La possibilité d'une hausse des taux en juin rend les investisseurs un peu nerveux, mais nous n'attendons pas de hausse avant juillet, suivie d'un autre relèvement plus tard dans l'année", dit Ed Hyland (JP Morgan Private Bank).

Après la publication de ces "minutes", les prix des contrats à terme sur les taux d'intérêt américains indiquaient que les investisseurs estimaient à 34% la probabilité d'une hausse des taux le mois prochain contre 19% juste avant la publication, selon CME Group.

Avant l'ouverture, le département américain du Travail a par ailleurs annoncé une baisse du nombre des inscriptions hebdomadaires au chômage, un bon signe pour une économie qui a marqué le pas au premier trimestre.

Aux valeurs, Cisco gagne 5,43%. L'équipementier de réseaux a publié un bénéfice trimestriel meilleur que prévu.

Le numéro un mondial de la distribution Wal-Mart bondit de plus de 7% après avoir fait état de résultats trimestriels supérieurs aux attentes, contrairement à ses concurrents qui avaient publié avant lui.

Monsanto (+6,3%) soutient également la cote. Le numéro un mondial des semences a fait l'objet d'une offre non-sollicitée du géant chimique et pharmaceutique allemand Bayer, dans le cadre de ce qui serait une nouvelle étape du mouvement de concentration en cours du secteur de l'agrochimie.

(Yashaswini Swamynathan, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant