Wall Street ouvre en baisse

le
0
WALL STREET OUVRE EN BAISSE
WALL STREET OUVRE EN BAISSE

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse mercredi, pénalisée par les perspectives jugées décevantes d'IBM et la prudence des investisseurs à la veille de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) qui pourrait déboucher sur de nouvelles mesures de stimulation économique.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perd 79,50 points, soit 0,45%, à 17.435,73. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,35% à 2.015,66 et le Nasdaq Composite cède 0,38% à 4.637,24.

La BCE pourrait annoncer jeudi un vaste programme de rachats d'actifs, notamment des emprunts d'Etat de la zone euro, mais des incertitudes demeurent sur l'ampleur de ces mesures.

L'Autrichien Ewald Nowotny, membre du Conseil des gouverneurs de la BCE, a prévenu mercredi qu'il ne fallait pas avoir d'attentes démesurées quant aux initiatives susceptibles d'être prises par l'institution de Francfort

A la suite de ces déclarations, certains investisseurs ont commencé à réduire leurs positions.

Sur le plan macroéconomique, le nombre des mises en chantier de logements a augmenté plus que prévu en décembre (+4,4%) aux Etats-Unis, porté par le boom des logements individuels qui ont atteint leur niveau le plus élevé en six ans et demi, signe d'un redressement du marché immobilier.

Les investisseurs digèrent également le discours annuel de Barack Obama sur l'état de l'Union, appelant à des hausses d'impôts pour les plus hauts revenus.

Sur le marché pétrolier, le Brent de la mer du Nord regagne un peu de terrain (+2,21%) après avoir enregistré la veille une chute de près de 5%. Dans son sillage, ExxonMobil progresse de 0,48%.

Sur le plan sectoriel, tous les indices du S&P-500 sont dans le rouge à l'exception de l'énergie (+0,48%) et de la distribution (+0,43%).

International Business Machines est en repli de 2,58%. Le groupe informatique a présenté mardi une prévision de bénéfice 2015 et un chiffre d'affaires trimestriel inférieurs aux attentes des analystes.

Le groupe de télévision et de vidéo à la demande via internet Netflix s'envole de 17%. Le groupe a fait état mardi de 4,3 millions de nouveaux abonnés dans le monde sur les trois derniers mois de 2014, un chiffre supérieur à sa propre prévision.

Qualcomm abandonne près de 3%. Après des tests peu concluants, Samsung Electronics a décidé de se passer des puces Snapdragon 810 du fondeur américain sur son prochain Galaxy S.

Le titre du courtier en devises FXCM rebondit de près de 11% à 1,78 dollar au lendemain de son effrondrement de 87% consécutif à l'annonce de lourdes pertes jeudi dernier liées à la décision de la Banque nationale suisse d'abandonner le cours plancher du franc.

(Ryan Vlastelica, Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant