Wall Street ouvre à l'équilibre malgré des indicateurs décevants

le
0
WALL STREET OUVRE À L'ÉQUILIBRE MALGRÉ DES INDICES DÉCEVANTS
WALL STREET OUVRE À L'ÉQUILIBRE MALGRÉ DES INDICES DÉCEVANTS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert lundi pratiquement à l'équilibre malgré deux indicateurs mitigés sur le dynamisme de la première économie du monde.

L'indice Dow Jones gagne 1,47 point à l'ouverture, soit 0,01%, à 17.691,33 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,05% à 2.104,89 et le Nasdaq Composite prend 0,12% à 5.134,29.

Les dépenses des consommateurs américains ont enregistré en juin leur hausse la plus faible en quatre mois, la demande d'automobiles en particulier s'étant tassée, laissant penser que l'économie a perdu un peu d'élan à la fin du deuxième trimestre.

La croissance de l'activité manufacturière aux Etats-Unis a été moins forte que prévu au mois de juillet, montre l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management (ISM) publiée juste avant l'ouverture.

Les investisseurs prendront connaissance en séance d'un autre indice manufacturier ainsi que du chiffre des dépenses de construction pour le mois de juin.

Les marchés étudient soigneusement les indicateurs à la recherche d'indices sur le moment que choisira la Réserve fédérale pour commencer à relever les taux d'intérêt.

L'hypothèse d'une première hausse dès septembre a perdu du terrain vendredi après l'annonce de la plus faible hausse en 33 ans du coût du travail aux Etats-Unis.

Wall Street a terminé vendredi sur une note amère avec des résultats mal accueillis pour Exxon Mobil et Chevron, victimes de la chute des cours du brut.

Le pétrole poursuit lundi sa chute, touchant des creux de six mois et s'orientant vers sa pire performance trimestrielle depuis la crise financière en raison de la surabondance de l'offre.

Aux valeurs, Tyson Foods perd près de 9% dans les premiers échanges après avoir revu à la baisse sa prévision de bénéfice annuel en raison de la hausse des coûts de la viande de boeuf.

Parmi les résultats attendus lundi figurent ceux d'American International Group, Allstate et General Growth Properties, qui tomberont tous après la clôture.

Plus de la moitié des entreprises du S&P-500 ont déjà publié leurs résultats du deuxième trimestre. Les analystes s'attendent, une fois l'avalanche terminée, à des bénéfices en hausse de 0,9% et un chiffre d'affaires en repli de 3,3% en moyenne.

L'effondrement de la Bourse d'Athènes, qui rouvre après plus de cinq semaines de fermeture et perd plus de 15% à l'heure de l'ouverture à New York, a peu d'incidence sur la tendance.

(Tanya Agrawal, Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant