Wall Street occulte les attentats en France et finit en hausse

le , mis à jour à 22:34
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Noel Randewich

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé lundi en nette hausse, portée par le secteur de l'énergie, les attentats commis vendredi en France n'ayant guère eu d'impact sur les marchés actions américains, hormis sur les valeurs du tourisme et des transports.

Les investisseurs semblent convaincus que les attaques à Paris et Saint-Denis, qui ont fait 129 morts, n'affecteront pas profondément l'activité économique et les bénéfices des entreprises aux Etats-Unis.

Après avoir connu la semaine dernière son plus fort repli hebdomadaire depuis août, Wall Street a néanmoins débuté la journée avec prudence avant d'accélérer franchement dans l'après-midi.

"Les marchés deviennent lentement de plus en plus immunisés contre ce genre d'événements", a déclaré John Brady, directeur de R.J. O'Brien & Associates à Chicago. "Immédiatement après l'ouverture, il y a eu un peu de transactions faites dans la panique puis des mains plus solides, plus professionnelles, avec des poches plus profondes, sont arrivées et ont acheté le marché."

L'indice Dow Jones, qui regroupe 30 grandes valeurs vedettes de la cote, a gagné 237,77 points, soit 1,38%, à 17.483,01. Le Standard & Poor's-500, plus large et principale référence de nombreux investisseurs institutionnels, a pris 30,15 points (1,49%) à 2.053,19 points tandis que le Nasdaq Composite a avancé de 56,73 points (1,15%) à 4.984,62 points.

STARWOODS HOTELS SANCTIONNÉ APRÈS SON RACHAT PAR MARRIOTT

Si les investisseurs ont globalement minimisé l'impact financier des attentats en France, certaines valeurs des transports et du tourisme ont tout de même souffert de ces événements.

Les compagnies aériennes American Airlines, United Continental et Delta Airlines ont ainsi abandonné 1,43%, 1,23% et 2,16% respectivement.

Le spécialiste des croisières Carnival Corp a reculé de 1,53% tandis que le voyagiste en ligne Expedia a perdu 2,13%.

Tous les indices sectoriels du S&P-500 ont toutefois fini dans le vert, avec en chef de file le secteur de l'énergie, qui s'est adjugé 3,25%, avec la hausse des cours du pétrole, en particulier du brut léger américain.

Les compagnies pétrolières Exxon et Chevron ont signé les deux plus fortes hausses du Dow Jones, avec des gains de 3,59% et 4,38% respectivement.

Certains investisseurs se sont tournés vers le secteur de l'armement et de la défense en anticipant des initiatives militaires en Syrie et en Irak contre l'organisation Etat islamique, qui a revendiqué les attentats de vendredi. La France a ainsi bombardé dimanche soir des positions djihadistes dans le nord de la Syrie.

Northrop Grumman a gagné 4,36% et Lockheed Martin 3,52%.

Dans le domaine des fusions-acquisitions, Starwood Hotels a perdu 3,63% à 72,27 dollars après l'annonce de son rachat par Marriott International pour un montant total de 12,2 milliards de dollars (72,08 dollars par action). Marriott a en revanche pris 1,35%.

(Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant