Wall Street ne croit pas à un Brexit et ouvre en hausse

le
0
WALL STREET OUVRE EN HAUSSE
WALL STREET OUVRE EN HAUSSE

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert jeudi en hausse, suivant ainsi la tendance de ses homologues européennes, les investisseurs paraissant convaincus que les Britanniques voteront pour rester dans l'Union européenne et leur épargneront ainsi le risque d'une nouvelle crise financière mondiale.

L'indice Dow Jones gagne 151,28 points, soit 0,85%, à 17.932,11 après 10 minutes de cotations. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,73% à 2.100,73 et le Nasdaq Composite prend 0,58% à 4.861,43.

Les résultats du référendum organisé ce jeudi en Grande-Bretagne sur l'appartenance à l'Union européenne ne seront connus que vendredi mais, après des semaines d'incertitude, les investisseurs semblent s'être fait une conviction: le camp du "Remain" l'emportera. Ils sont confortés dans cette opinion par les derniers sondages parus ce jeudi même.

"Les marchés sont le meilleur juge de ce qui va se passer et ils disent que la Grande-Bretagne va rester (dans l'UE). Le point marquant c'est le rebond marqué de la livre sterling", affirme Peter Cardillo chez First Standard Financial à New York.

"S'il y avait la moindre crainte sur une sortie de la Grande-Bretagne, nous verrions l'or monter et une ruée vers les valeurs refuges, mais ce n'est pas ce que nous constatons", ajoute-t-il.

Signe de cette confiance, l'indice mesurant la volatilité à Wall Street, baptisé "indice de la peur", chute de plus de 15% et pourrait enregistrer son plus fort recul quotidien en cinq mois.

Avant l'ouverture à Wall Street, les investisseurs ont aussi appris que les inscriptions hebdomadaires au chômage étaient tombées la semaine dernière près d'un plus bas de 43 ans aux Etats-Unis, signe de la résistance du marché du travail outre-Atlantique.

Les 10 grands indices sectoriels du S&P-500 sont en hausse, avec les valeurs financières en vedette (+1,5%).

A l'inverse de quasiment tous les autres titres cotés sur le S&P-500, Accenture est en baisse, de 1,70% à 117,01 dollars. La société de conseil a publié une fourchette de prévision pour ses revenus du trimestre en cours dont le milieu est en-deça du consensus des analystes.

Red Hat abandonne 4,34% à 76,29 dollars. Le principal distributeur du système informatique d'exploitation Linux a abaissé sa prévision de bénéfice annuel en raison de l'acquisition de 3scale, un spécialiste des interfaces de programmation, et des coûts liés à cette opération dont le prix n'a pas été précisé.

(Yashaswini Swanynathan à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant