Wall Street monte, encouragée par les résultats trimestriels

le , mis à jour à 23:13
0
    * Le Dow a gagné 0,42%, le S&P-500 0,62%, le Nasdaq 0,85% 
    * UnitedHealth et Goldman Sachs en hausse après leurs 
résultats 
    * Netflix a bondi, la croissance des abonnés saluée 
    * Les profits du S&P 500 désormais attendus en hausse au T3 
    * Intel en baisse en après Bourse après ses résultats 
 
 (Actualisé avec nouveau commentaire, Intel, volumes, changes et 
marché obligataire) 
    par Chuck Mikolajczak 
    NEW YORK, 18 octobre (Reuters) - La Bourse de New York a 
clôturé en hausse mardi, une série de résultats trimestriels 
supérieurs aux attentes publiés par des poids lourds de la cote 
du marché ayant nourri l'optimisme des investisseurs sur la 
santé des entreprises. 
    L'indice Dow Jones  .DJI  a gagné 75,54 points, soit 0,42%, 
à 18.161,94 et le Standard & Poor's 500  .SPX  a pris 13,10 
points (+0,62%) à 2.139,60, enregistrant ainsi sa meilleure 
performance depuis le début du mois. Le Nasdaq Composite 
 .IXIC , lui, a progressé de 44,01 points (+0,85%) à 5.243,84. 
    Sur les 52 entreprises du S&P 500 qui ont déjà publié leurs 
résultats, 81% ont fait état de bénéfices supérieurs aux 
attentes des analystes financiers selon Thomson Reuters I/B/E/S. 
Et désormais, les investisseurs tablent en moyenne sur une 
hausse de 0,2% des profits sur le troisième trimestre, alors 
qu'ils prévoyaient initialement une baisse de 0,7%.  
    Si leur nouveau pronostic est vérifié, Wall Street mettra 
fin à une série de quatre trimestres consécutifs de recul des 
bénéfice et, pour la première fois depuis le quatrième trimestre 
2014, les profits comme les chiffres d'affaires des entreprises 
du S&P 500 auront progressé. 
    "Les résultats de sociétés sont plutôt bons", résume Jack 
Ablin, directeur des investissements de BMO Private Bank. "Au vu 
des antécédents des entreprises en matière de dépassement des 
attentes, les investisseurs pensent que pour la première fois en 
cinq trimestres, on aura une évolution positive des bénéfices." 
    Les 11 grands indices sectoriels du S&P 500 ont fini la 
séance dans le vert mais le mouvement général de hausse a 
profité en particulier au secteur de la santé, dont l'indice a 
progressé de 1,07%  .SPXHC  après les prévisions solides du 
géant de l'assurance santé UnitedHealth  UNH.N . L'action de ce 
dernier a bondi de 6,9%, de loin la plus forte hausse du Dow.  
     
    UNITEDHEALTH EN TÊTE DU DOW, IBM LANTERNE ROUGE 
    Autre vedette du jour, le spécialiste de la vidéo à la 
demande Netflix  NFLX.O  a pris 19,03% au lendemain de l'annonce 
d'une augmentation plus forte qu'attendu du nombre de ses 
abonnés au troisième trimestre.   
    Goldman Sachs  GS.N  s'est adjugé pour sa part 2,15% et a 
tiré le secteur financier à la hausse après des profits bien 
meilleurs qu'anticipé.   
    A la baisse, IBM  IBM.N , lanterne rouge du Dow, a abandonné 
2,62% après un 18e trimestre consécutif de baisse du chiffre 
d'affaires, qui a pris le pas sur un bénéfice supérieur au 
consensus.   
    Autre poids lourd sanctionné par le marché, Johnson & 
Johnson  JNJ.N  a cédé 2,6%, ses résultats ayant été occultés 
par l'annonce par Merck & Co  MRK.N  (+0,93%) d'un projet de 
biosimilaire du Remicade, son médicament le plus vendu.  
    Intel  INTC.O  a quant à lui fini la séance sur le Nasdaq en 
hausse de 1,23% mais perdait ensuite plus de 3% dans les 
transactions hors séance en réaction à ses résultats et à ses 
prévisions pour le quatrième trimestre.  
    Environ 5,6 milliards d'actions ont été échangées sur les 
différentes places américaines, contre 6,52 milliards en moyenne 
sur les 20 séances précédentes. 
    Sur le marché des changes, le dollar a fini pratiquement 
inchangé face à un panier de devises de référence  .DXY , les 
investisseurs prenant des bénéfices après une hausse d'environ 
3% depuis la fin septembre. Face à l'euro, il s'appréciait 
légèrement, autour de 1,0980  EUR= . 
    Les chiffres mensuels des prix à la consommation ont laissé 
une impression mitigée: si l'indice global a enregistré sa plus 
forte hausse en cinq mois (+0,3%), l'indice de base a augmenté 
moins qu'attendu, ce qui pourrait affaiblir le scénario d'une 
hausse de taux de la Réserve fédérale en décembre.    
   
    Les rendements des emprunts d'Etat américains ont reculé, 
influencés par les chiffres de l'inflation mais aussi par la 
baisse de ceux des "gilts" britanniques, qui évoluent au gré des 
spéculations sur le Brexit.  
    En fin de journée, les Treasuries à dix ans  US10YT=RR  
affichaient un rendement de 1,750%.  
     
 
 (avec Yashaswini Swamynathan; Marc Angrand pour le service 
français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant