Wall Street marque une pause après une série de records

le
0
LE DOW JONES ET LE S&P-500 TERMINENT SUR UNE NOTE STABLE
LE DOW JONES ET LE S&P-500 TERMINENT SUR UNE NOTE STABLE

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini sans grand changement mardi, les investisseurs marquant une pause après une série de hausses, mais l'indice Dow Jones et le S&P-500 ont inscrit en matinée de nouveaux records, pour la cinquième séance consécutive.

Le Dow Jones a terminé sur un gain symbolique de 1,16 point, soit 0,01%, à 17.614,90. Le Standard & Poor's-500 a pris 1,42 point (+0,07%) à 2.039,68 et le Nasdaq Composite a progressé de 8,94 points (0,19%) à 4.660,56.

Les volumes ont été réduits, la journée étant fériée aux Etats-Unis pour le Veterans Day, ce qui n'a pas empêché le Dow et le S&P-500 d'atteindre de nouveaux plus hauts historiques, à 17.638,21 et 2.041,28 respectivement.

Lundi, le S&P-500 a inscrit son 39e record historique de clôture de l'année. Il a gagné plus de 9,5% depuis le plus bas de six mois touché le 15 octobre, grâce à des indicateurs économiques encourageants et à des résultats de sociétés solides.

"L'essentiel de la saison des résultats est derrière nous, il est logique d'observer un calme comme celui de cette semaine sur les marchés", commente David Lebovitz, responsable de la stratégie de marché de JPMorgan Funds.

"Ceci dit, on est déjà monté haut, et assez vite. Je ne serais pas surpris de voir le marché consolider un peu, que ce soit en stagnant au niveau actuel ou en reculant un peu."

Les données Thomson Reuters incluant 449 sociétés du S&P-500 ayant publié leurs résultats trimestriels montrent que 74,6% ont dépassé les attentes, un ratio à comparer à une moyenne de 63% depuis 1994 et 67% sur les quatre derniers trimestres.

LA CONSTRUCTION RÉSIDENTIELLE EN VEDETTE

Aux valeurs, le numéro un américain de la construction résidentielle D.R. Horton a gagné 2,22% après avoir publié un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes, qui a compensé un bénéfice sous le consensus. L'indice sectoriel PHLX a pris 1,23%.

A la baisse, l'équipementier de réseaux internet Juniper Networks a cédé 5,67%, l'une des plus fortes baisses du S&P-500, au lendemain de la démission de son directeur général.

Les câblo-opérateurs sont restés sous pression au lendemain des déclarations de Barack Obama en faveur d'une régulation du secteur proche de celle des services publics. Time Warner Cable a encore perdu 1,26% et Cablevision 2,74%.

Alibaba Group a reculé de 3,87%. Si le géant chinois du commerce électronique a fait état d'un chiffre d'affaires record pour sa "journée des célibataires", la croissance des volumes a été inférieure à celle du troisième trimestre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant