Wall Street marque une pause après cinq semaines de hausse

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en légère baisse lundi, marquant ainsi une pause après cinq semaines consécutives de hausse dans un contexte de nouvelles interrogations sur la Grèce.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,13%, soit 17,10 points, à 12.845,13. Le S&P-500, plus large, a perdu 0,57 point, soit 0,04%, à 1.344,33. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 3,67 points (-0,13%) à 2.901,99.

Paris et Berlin ont pressé lundi Athènes d'accepter une nouvelle cure d'austérité en échange d'une aide financière, mais les partis politiques grecs ont reporté à mardi leur réponse aux conditions drastiques posées par les bailleurs de fonds.

La Grèce a besoin d'un déblocage de cette aide d'ici mars pour pouvoir faire face à d'importantes échéances de remboursement et éviter ainsi un défaut désordonné.

Depuis le début de l'année, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, a pris quelque 7%, porté par une série d'indicateurs macro-économiques américains meilleurs que prévu, avec comme point d'orgue les chiffres de l'emploi de mois de janvier, publiés vendredi, nettement supérieurs aux attentes.

Ce bond du marché boursier américain a donc incité certains à la prudence, d'autant plus que la crise de la dette de la zone euro n'est toujours pas résolue et que certains résultats d'entreprise ont pu décevoir.

Sur les 290 composants du S&P 500 qui ont déjà publié leurs chiffres trimestriels, 60% ont surpassé les attentes, un niveau inférieur à ceux des trimestres précédents.

"Nous avons connu un vif mouvement haussier, il est donc avisé de se prendre quelques couvertures pour se protéger", a estimé Randy Bateman, chargé des investissements chez Huntington Asset Management.

"Le sentiment redeviendra négatif si un accord (sur la Grèce) n'aboutit pas, même si récemment le marché a davantage été guidé par les résultats que par l'Europe."

Hasbro a pris 2,23% à 36,66 dollars après que le fabricant de jouets a fait état d'un bénéfice du quatrième trimestre tout juste supérieur aux anticipations des analystes.

Lazard a chuté de 4,22% à 27,67 dollars. La banque d'affaire a enregistré un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes, pénalisé par une baisse des commissions encaissées dans son segment de conseil financier, ce qui ne l'a pas empêché de relever son dividende.

L'action Boeing a reculé de 1,15% à 75,46dollars, après l'annonce de la découverte d'un défaut de structure nécessitant une modification du fuselage de certains exemplaires du 787.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant