Wall Street marque une pause, Apple à un nouveau sommet

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé pratiquement inchangée lundi après une série de six semaines consécutives de progression, une pause qu'ont favorisée les dernières déclarations de la Banque centrale européenne (BCE) sur d'éventuels achats d'obligations souveraines.

L'indice phare Standard & Poor's 500 reste néanmoins proche d'un plus haut de quatre ans et affiche une hausse de 9% environ sur les six dernières semaines.

Les investisseurs s'attendent à ce que la BCE mette en oeuvre le mois prochain de nouvelles mesures pour endiguer la crise de la dette dans la zone euro.

Mais alors que le magazine allemand Der Spiegel rapportait ce week-end que la BCE envisageait d'acheter des dettes des Etats dont les rendements obligataires dépasseraient un seuil prédéfini, l'institution a expliqué lundi qu'il était "trompeur" d'évoquer des décisions qui n'ont pas encore été prises.

De son côté, la Bundesbank, la banque centrale allemande, a réaffirmé son opposition à des rachats d'obligations.

Wall Street a néanmoins limité son repli alors que les places européennes reculaient nettement et que la Bourse de Shanghai avait terminé au plus bas depuis 2009.

"L'élément notable aujourd'hui, c'est la résilience observée sur le marché américain", note James Dailey, gérant de portefeuille chez TEAM Asset Strategy. "On a l'impression que le marché américain est l'oasis dans le désert."

APPLE VAUT PLUS DE 620 MILLIARDS DE DOLLARS

L'indice Dow Jones des 30 valeurs vedettes de la cote américaine a cédé 3,56 points, soit 0,03%, à 13.271,64 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a fini quasiment inchangé, abandonnant 0,03 point à 1.418,13 points et le Nasdaq Composite, dominé par les valeurs technologiques, a reculé de 0,38 point (-0,01%) à 3.076,21 points.

Parmi les éléments qui ont contribué à limiter les ce lundi pertes figure l'annonce du rachat de Coventry Health Care par l'assureur santé Aetna, une opération de 5,6 milliards de dollars (4,5 milliards d'euros). Coventry Health Care a bondi de 20,32% et Aetna a gagné 5,63%.

Apple a terminé en hausse de 2,63%, inscrivant un nouveau plus haut historique en clôture et battant le record de la plus importante capitalisation boursière jamais atteinte par une entreprise américaine, à plus de 623 milliards de dollars.

Le précédent record était détenu par Microsoft, dont la valeur de marché avait culminé à 620,58 milliards le 30 décembre 1999. Le groupe cofondé par Bill Gates ne vaut plus aujourd'hui que 259 milliards.

A la baisse, Lowe's, numéro deux mondial des magasins de bricolage, a chuté de 5,78% après la publication de ses résultats trimestriels, marqués par une perte de parts de marché au profit du numéro un du secteur, Home Depot.

De son côté, le distributeur d'électronique grand public Best Buy a cédé 10,41% après le rejet par son fondateur d'une offre de retrait de la cote élaborée par le conseil d'administration.

Angela Moon, Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant