Wall Street: Mark Carney rassure comme prévu.

le
1

(CercleFinance.com) - Après des débuts hésitants, Wall Street a fini par prendre le chemin de la hausse jeudi matin, soutenue comme les marchés européens par des propos rassurants de Mark Carney, le président de la Banque d'Angleterre.

En fin de matinée, le Dow Jones s'adjuge environ 0,5% à 17.789,2 points tandis que le Nasdaq prend 0,6% à 4807,9 points.

'Il s'agit de gains minimes pour une dernière séance de trimestre, mais les inquiétudes relatives au Brexit restent vivaces', explique un opérateur.

Lors d'une allocution depuis Londres, Mark Carney, le patron de la BoE, a reconnu que les perspectives économiques du Royaume-Uni s'étaient détériorées depuis le vote contre l'Union européenne de jeudi dernier.

'Un dose d'assouplissement monétaire est nécessaire', a-t-il asséné, plaidant pour une action coordonnée avec les autres grandes banques centrales.

Le président de la Banque d'Angleterre a donné rendez-vous aux investisseurs le 14 juillet, date de la prochaine réunion stratégique de l'institution.

Sur le front des statistiques, l'indice PMI de Chicago est passé de 49,3 en mai à 56,8 en juin, traduisant un redressement bien plus fort que prévu de l'activité manufacturière dans cette région des Etats-Unis.

En revanche, le Département américain du Travail a dénombré 268.000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage au titre de la semaine dernière, une hausse de 10.000 unités qui n'a cependant rien d'alarmant compte tenu du phénomène saisonnier de fin d'année scolaire.

Au niveau des valeurs, les financières restent très entourées après le feu vert accordé hier par la Réserve Fédérale aux plans de capitaux soumis par bon nombre d'établissements

Bank of America se replie de 0,4% après avoir fait part de son intention d'augmenter de moitié son dividende trimestriel, à 7,5 cents par action, à partir du troisième trimestre de cette année.

Après un gain de plus de 4% hier, Citigroup cède 0,6% bien que le groupe ait lui aussi promis de se montrer plus généreux avec ses actionnaires.

American Express cède 0,5% après avoir annoncé son intention d'augmenter son dividende et de son programme de rachats d'actions.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ccondem1 il y a 7 mois

    Vous avez lu la fin de l'article ??? "les financières restent très entourées après le feu vert accordé hier par la Réserve Fédérale aux plans de capitaux soumis par bon nombre d'établissements" Et il enchaîne avec les baisses de Bofa, Citi et AmEx, sans doute pour l'exemple, LOL !