Wall Street: lourds dégagements après le vote britannique.

le
0

(CercleFinance.com) - Comme on pouvait s'y attendre, les indices actions américains essuient de lourds dégagements, la victoire inattendue du Brexit annoncé durant la nuit, avec près de 52% des suffrages exprimés, faisant l'effet d'une douche froide.

Après une heure et demie d'échanges, le Dow Jones dévisse de 2,3% à 17.600 points, le S&P500 de 2,5% à 2.060 points et le Nasdaq Composite de 2,9% à 4.765 points.

'Nous avons probablement à attendre davantage de volatilité dans les semaines et les mois à venir. Le référendum a la capacité de changer fondamentalement la donne au Royaume Uni', réagit Tony Cross, analyste de marché chez Trustnet Direct.

'Il existe de fortes incitations pour l'UE de rendre la sortie du Royaume Uni aussi punitive que possible pour réduire sévèrement le risque que d'autres membres prennent la même direction', prévient pour sa part Angus Nicholson, analyste de marché chez IG.

Le professionnel s'attend à ce que la spéculation des marchés se concentre de plus en plus sur les 'maillons faibles' de l'UE qui sont les plus susceptibles de sortir et ceux qui devraient souffrir le plus d'une dislocation de l'union.

Autre mauvaise nouvelle, les commandes de biens durables ont chuté de 2,2% aux Etats-Unis au mois de mai, après une progression de 3,3% en avril. Hors transport, elles ne se sont toutefois tassées que de 0,3%.

Toujours sur le front des statistiques, l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan a été mesuré à 93,5 ce mois-ci en estimation finale, après 94,7 en mai et 94,3 en première lecture.

Dans l'actualité des valeurs, Accenture abandonne 4,5% au lendemain de ses résultats de troisième trimestre, publication qui amène Credit Suisse à dégrader sa recommandation de 'surperformance' à 'neutre' sur le titre du groupe de conseil en technologies.

Medtronic perd 1,5%, à peine aidé par la décision de son conseil d'administration de relever de 13% le dividende trimestriel du groupe d'équipements médicaux, à 43 cents par action.

UPS recule de 1,9% alors que le logisticien a posé ce vendredi la première pierre d'un centre de tri et de livraison de colis près de Paris, projet de plus de 100 millions de dollars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant