Wall Street limite ses pertes

le
0
La Bourse de New York termine dans le rouge après avoir longuement hésité sur la direction à prendre. La fin de séance a été particulièrement volatile.

Les marchés d'actions américains ont pris le chemin de la baisse en fin de séance après avoir hésité sur la direction à prendre ce mercredi. Le Dow Jones plie finalement de 0,21% à 10835,28 points, le Standard & Poor's 500 de 0,26% à 1144,73 points et le Nasdaq 100 de 0,13% à 2376,56 points. Après avoir passé la journée proches du point d'équilibre, les indices de la Wall Street ont piqué du nez dans la dernière heure d'échanges.

La perspective de voir la Réserve fédérale, comme elle l'a elle-même laissé entendre, prendre de nouvelles mesures pour soutenir l'activité économique a également encouragé les investisseurs. Et le dollar qui baisse toujours soutient les valeurs exportatrices.

«Le mois de septembre est très bon jusqu'à présent», a observé Art Hogan, de Jefferies. «Il faut maintenant des catalyseurs importants pour continuer à monter. On n'en a eu aucun aujourd'hui (mercredi), et quelques sources d'inquiétudes, il est donc compréhensible que l'on fasse le point sur la valeur des actions et qu'on retire de l'argent de la table».

Mardi, après avoir longuement hésité sur la direction à prendre, les marchés d'actions américains ont finalement clôturé en hausse.

Sur le marché des changes, l'euro grimpe encore face au dollar. Un euro s'échange contre plus de 1,36 dollar. Le billet vert pâtit toujours d'un regain de spéculation sur de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire aux États-Unis après une nouvelle série d'indicateurs décevants.

Sur le front macroéconomique, aux États-Unis, les investisseurs ont suivi notamment le chiffre des stocks hebdomadaires de pétrole brut, qui ressortent en baisse de 475.000 barils sur al semaine close le 24 septembre, contre -300.000 attendu par les analystes.

Un rachat pour Endo Pharmaceuticals

Du coté des valeurs, l'actualité des fusions et acquisitions reste fournie. Endo Pharmaceuticals (-1,51% à 32,6 dollars) a annoncé qu'il allait racheter Qualitest Pharmaceutial, non coté, pour environ 1,2 milliard de dollars.

De son coté Apple (+0,18% à 287,37 dollars) a devrait réagir à de nouvelles rumeurs de départ du numéro deux du groupe pour Hewlett-Packard.

Toujours du coté des valeurs, Sanofi-Aventis (-0,39% à 33,6 dollars) pourrait augmenter son offre de rachat sur l'américain Genzyme de 1 à 2 dollars la semaine prochaine, selon Bloomberg. Actuellement le groupe français propose 69 dollars par action Genzyme. Le Financial Times évoque de son côté une possible démission du patron de la biotech américaine d'ici l'été prochain. Ce dernier a précisé que son groupe ne discutait avec aucun chevalier blanc.

De son coté Caterpillar (+0,35% à 79,95 dollars) a annoncé la construction d'une nouvelle usine d'assemblage en Chine. Elle produira des petits engins d'excavations hydrauliques, à partir de 2012, pour le marché Chinois.

A noter également, Toy's «R» Us a annoncé anticiper l'embauche de 45.000 employés supplémentaires pour la fin d'année avec un doublement de ses effectifs aux États-Unis. Cette annonce souligne un certain optimiste du groupe sur ses ventes de fin d'année.

Procter &Gamble s'intéresse à Nivea. Les rumeurs sont de retour. Nivea est «une marque fantastique», selon le patron du géant américain Procter & Gamble (-0,63% à 60,24 dollars), Robert McDonald.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant