Wall Street: le verre à moitié plein.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de New York devrait poursuivre son redressement mercredi matin, signant une deuxième séance consécutive de progression à la faveur de l'obtention par la Grèce d'un allègement de sa dette.

Une demi-heure avant l'ouverture, les 'futures' sur les principaux indices américains affichent des gains allant de 0,4% à 0,5%, prémisse d'une ouverture en territoire positif.

La hausse l'avait déjà largement emporté hier à Wall Street après la publication d'une hausse historique de 16% des ventes de logements neufs au mois d'avril.

'Les investisseurs regardent enfin le verre à moitié plein', estiment les analystes de Barclays Bourse.

'Une hausse des taux justifiée par une amélioration de la conjoncture américaine constitue une bonne nouvelle', souligne le gestionnaire parisien.

Autre bonne nouvelle, la Grèce, l'Eurogroupe et le FMI se sont entendus sur un allègement de la dette au terme du programme de sauvetage en 2018, ce qui permet au dollar d'enrayer sa remontée face à l'euro.

Le billet vert se stabilise actuellement autour de 1,1150 face à la monnaie unique, ce qui devrait contribuer à soutenir les valeurs exportatrices.

Dernier facteur de soutien, le baril de brut léger américain gagne 0,9% à plus de 49 dollars dans l'anticipation d'une annonce cet après-midi d'une réduction des stocks de pétrole aux Etats-Unis.

Les valeurs pétrolières et parapétrolières, grosses pondérations de la cote, devraient notamment profiter de la vigueur du brut.

A noter que Tiffany a déclaré à l'issue d'un premier trimestre comptable morose attendre une baisse de l'ordre de 5% de son BPA ajusté annuel, alors qu'il indiquait auparavant s'attendre à une baisse entre 0 et environ 5%.

Hewlett Packard Enterprise (HPE) est attendu en forte hausse au lendemain de l'annonce d'un plan visant à scinder ses activités services aux entreprises pour les fusionner avec Computer Sciences.

Enfin, Microsoft a dévoilé un plan de rationalisation de son activité de smartphones, plan qui se traduira par la suppression de jusqu'à 1850 postes, dont 1350 chez Microsoft Mobile Oy en Finlande.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant