Wall Street : le Chinois Alibaba fait la plus grosse entrée en bourse de l'histoire

le
0
Wall Street : le Chinois Alibaba fait la plus grosse entrée en bourse de l'histoire
Wall Street : le Chinois Alibaba fait la plus grosse entrée en bourse de l'histoire

Le géant chinois de la distribution en ligne Alibaba va faire une entrée fracassante à Wall Street ce vendredi après avoir levé un peu plus de 25 milliards de dollars, devenant la plus grosse opération boursière de l'histoire. Et l'action s'est envolée de plus de 38% pour sa première séance de cotation à la Bourse de New York.

Cette somme de 25 milliards de dollars permet à Alibaba de surpasser l'introduction en bourse d'un autre groupe chinois, AGBank, qui avait levé 22,1 milliards de dollars à Hong Kong et Shanghai, selon le cabinet de recherche Dealogic (voir l'infographie ci-dessous).

Un nouveau Google ou Facebook

Le fondateur de cette success-story, l'ancien professeur d'anglais Jack Ma, va sonner la cloche -synonyme d'ouverture de la Bourse- vendredi vers 15h30 (heure de Paris) sur le fameux parquet du New York Stock Exchange (NYSE) à Manhattan, selon des sources bancaires.

Débutera alors la première cotation de cet hybride d'Amazon, eBay et PayPal créé en 1999 avec 60.000 dollars, marqueur de l'économie chinoise, et qui va désormais peser 168 milliards de dollars en Bourse. En effet, Alibaba a arrêté à 68 dollars le prix unitaire de son action, dans le haut de la fourchette (66-68 dollars) dévoilée lundi.

Pour certains experts, le géant de la distribution en ligne donne l'occasion d'avoir une part du gâteau de l'énorme marché chinois. D'autres ne veulent pas rater le train d'un nouveau Google ou Facebook, selon les analystes.

La fin de la domination américaine dans les technologies ?

Le mastodonte du commerce en ligne avait prévu de céder dans un premier temps 320 millions de ses titres (certificats de dépôts), ce qui lui a permis de récolter 21,8 milliards de dollars, auxquels s'ajoute le produit de la vente de 48 millions de titres supplémentaires prévus en cas de forte demande.

Pour éviter tout couac, le NYSE a sorti le grand jeu et procédé à trois tests en temps réel. «Tout est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr



Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant