Wall Street: l'indécision faute de catalyseurs.

le
0

(CercleFinance.com) - Wall Street devrait ouvrir sans réelle tendance mercredi matin, avec des indices restant proches de leurs plus hauts historiques, alors que rien ne paraît en mesure de donner une véritable impulsion au marché.

Une demi-heure avant l'ouverture, les contrats 'futures' sur les grands indices américains gagnent autour de 0,1%, prémisse d'une ouverture en très légère hausse.

'Même minimes, les gains de la veille étaient difficiles à justifier, ce qui signifie qu'on pourrait très bien assister à quelques prises de bénéfices aujourd'hui', indique un opérateur.

Hier, le S&P 500 avait fini sous ses plus bas du jour (+0,1%), non sans avoir inscrit un peu plus tôt un nouveau record historique à 2187,6 points.

En dehors des stocks de pétrole, aucun indicateur majeur important ne figure à l'agenda du jour.

'La statistique va être très surveillée', prévient un spécialiste. 'En particulier si les réserves de brut ressortent en hausse, car cela viendra assommer les cours pétroliers', souligne-t-il.

'Ceci dit, une baisse des prix du pétrole serait susceptible de reporter dans le temps le scénario d'une hausse des taux de la Fed, ce qui serait plutôt une bonne chose', ajoute-t-il.

Le baril de brut léger américain cède pour l'instant 0,4% à 42,6 dollars.

Sur le plan des valeurs, Disney a dévoilé hier soir un bénéfice net en croissance de 5% à 2,6 milliards de dollars sur son troisième trimestre, soit 1,59 dollar par action.

En excluant certains éléments exceptionnels, le BPA a grimpé de 12% à 1,62 dollar, dépassant d'un cent le consensus.

Eli Lilly a annoncé de son côté que des données intérimaires montraient que l'abemaciclib n'avait pas atteint son critère d'efficacité lors d'essais cliniques de phase III dans le cancer du sein.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant