Wall Street: l'appétit pour le risque renait, le baril à +9%

le
0

(CercleFinance.com) - Wall Street a envoyé un signal de confiance à la veille du weekend en terminant au plus haut du jour et de la semaine.

L'indice Dow Jones a pris 1,33% (soit +0,65% sur la semaine),

le S&P500 +2,03% (soit +1,4% hebdo) et refranchit le cap des 1.900Pts (à 1.906Pts).

Le Nasdaq Composite qui avait stagné jeudi s'est détaché avec une envolée de +2,65% (soit +2,3% sur la semaine) et le Russel-2000 engrange +2,35.

Et signe évident de soulagement général, le baromètre du stress -le VIX- se détend spectaculairement de -16% à 22,35.

Cette dernière séance de la semaine restera également marquée par le rebond historique du pétrole à New York de +9,2% à 32,25$ (soit plus de 20% repris en 3 jours, depuis le basculement d'échéance mensuelle).

Attention, il y a un petit décalage de prix de 1$ entre l'échéance janvier et février... mais le rebond fait certainement très mal aux 'shorts'.

Les statistiques américaines furent plutôt encourageantes ce vendredi avec une hausse de +1,5Pt du 'flash PMI' à 52,7 et surtout un spectaculaire rebond de +14,7% ventes de logements anciens après le décrochage de 10,5% en décembre (à 5,46 millions d'unités le mois dernier) selon l'enquête de la NAR (Association of Realtors).

Les ventes de logements anciens affichent par ailleurs une croissance de 7,7% en glissement annuel et le prix médian s'élève à 224.100$.

Petite déception vite surmontée avec les 'leading indicators' qui s'effritent de -0,2%.

Les valeurs bancaires ont repris +2% en moyenne, les pétrolières +3% (ce qui n'est pas vraiment impressionnant) avec +3,1% sur Chevron et Halliburton, +4,8% sur Occidental Petroleum et Cabot Oil, +5,7% sur Anadarko, +6% sur Devon, +7% sur Valero, +8,1% sur Marathon Petroleum.

Le conglomérat minier Freeport Mc Moran dévisse en revanche de -9%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant