Wall Street joue la prudence avant la Fed

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini pratiquement inchangée vendredi, la prudence limitant les mouvements avant la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale la semaine prochaine.

L'indice Dow Jones des 30 valeurs vedettes de la cote a gagné 15,93 points, soit 0,1%, à 15.775,36. Le Standard & Poor's 500, plus large et principale référence de nombreux investisseurs professionnels, a cédé 0,18 point (-0,01%) à 1.775,32 et le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a progressé de 2,57 points (+0,06%) à 4.000,98.

Les investisseurs peinent toujours à déterminer quand la banque centrale commencera à réduire ses achats d'obligations. De nombreux observateurs estiment que mars est l'échéance la plus probable mais plusieurs indicateurs économiques solides, voire meilleurs qu'attendu, ces dernières semaines ont conduit certains à envisager la possibilité que la Fed passe à l'action plus tôt.

Le Federal Open Market Committee (FOMC) se réunit mardi et mercredi et annoncera ses décisions mercredi en fin de journée.

"La baisse des tout derniers jours, avec la hausse des rendements (obligataires), montre clairement que les spéculations sur la diminution des achats sont de retour et les gens recommencent à agir en fonction de ça", explique Joe Saluzzi, co-directeur du trading de Themis Trading.

L'annonce d'une baisse de 0,1% des prix à la production en novembre aux Etats-Unis, leur troisième recul mensuel d'affilée, a soutenu la tendance en début de séance car elle témoigne de tensions inflationnistes faibles, qui pourraient inciter la Réserve fédérale à retarder encore la diminution de ses achats d'actifs.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow et le S&P 500 ont perdu 1,65% et le Nasdaq 1,52%.

ADOBE BONDIT, ANADARKO CHUTE

Aux valeurs, Adobe Systems a bondi de 12,78% après avoir annoncé une hausse du nombre d'abonnés à sa suite de logiciels "Creative Cloud" sur le dernier trimestre clos.

L'opérateur de télécommunications Sprint a pris 3,44%. L'agence de presse Dow Jones a rapporté que le groupe envisageait une offre de rachat sur T-Mobile USA (+8,65%).

Le fabricant de semi-conducteurs Qualcomm a abandonné 0,2%. Le groupe a annoncé que Steve Mollenkopf, jusqu'à présent directeur général adjoint, deviendrait directeur général en mars en remplacement de Paul Jacobs, promu président exécutif. Le nom de Paul Mollenkopf avait été cité jeudi comme un possible successeur de Steve Ballmer à la tête de Microsoft.

Anadarko Petroleum a chuté de 6,4% après une décision de justice défavorable qui l'expose à des dommages et intérêts susceptibles de dépasser 14 milliards de dollars.

Chuck Mikolajczak; Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant