Wall Street indécise dans l'attente de Janet Yellen

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Yashaswini Swamynathan et Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé sans grand changement la première séance de la semaine, les investisseurs restants prudents dans la mesure où Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, doit s'exprimer cette semaine.

La recul des valeurs de l'énergie (-0,88%) a pesé sur les cours mais cet effet négatif a été compensé en particulier par la hausse des valeurs de la santé (+0,14%), en réaction à l'annonce d'une grosse acquisition.

Les cours de l'or noir refluent sensiblement, après leurs pics de deux mois de la semaine dernière, les investisseurs se faisant du souci face à la flambée des exportations chinoises de carburants, à la hausse prévisible des exportations nigérianes et irakiennes et à l'augmentation du nombre des forages aux Etats-Unis.

La "saison" des résultats touchant à sa fin, le discours que prononcera Janet Yellen vendredi, à l'occasion de la réunion annuelle des banquiers centraux de Jackson Hole (Wyoming), est très attendu.

L'hypothèse d'une prochaine remontée des taux d'intérêt s'est trouvée renforcée par les propos de Stanley Fischer, le vice-président de la Fed, selon lesquels la banque centrale est près d'atteindre ses objectifs d'inflation et de plein emploi.

Le marché estime à 18% la probabilité d'une hausse des taux en septembre contre 12% vendredi dernier et à 40,6% celle d'un resserrement monétaire en décembre contre 39,1%, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

L'indice Dow Jones a perdu 23,15 points (0,12%) à 18.529,42 points. Le S&P-500, plus large, a cédé 1,23 point (0,06%) à 2.182,64 points. Le Nasdaq Composite a gagné 6,23 points (0,12%) à 5.244,60 points.

Selon des données de Thomson Reuters, sur les 479 sociétés du S&P-500 qui ont publié leurs comptes, 71% ont dépassé le consensus. Pour l'instant, les bénéfices des sociétés ont baissé de 2,3% au deuxième trimestre.

Aux valeurs, l'action Medivation a bondi de 19,75%, en réaction à l'annonce de l'acquisition du spécialiste de l'oncologie par le groupe pharmaceutique Pfizer (-0,4%) pour 14 milliards de dollars.

Le fondeur Intersil s'est envolé de 19,8%, après qu'une source eut dit à Reuters que le japonais Renesas abordait la dernière étape des négociations en vue de l'acheter pour trois milliards de dollars environ.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant