Wall Street indécise au coeur de la "saison" des résultats

le
0

* Le Dow a perdu 0,05%, le S&P 500 a gagné 0,01%, le Nasdaq a pris 0,15%

* Une "saison" des résultats mitigés

* Apple a soutenu le S&P et le Nasdaq

par Ryan Vlastelica et Julia Edwards

NEW YORK, 21 octobre (Reuters) - Wall Street a terminé sans grand changement lundi, immobilisée par une série de résultats de sociétés jugés médiocres et qui laissent penser que les valorisations sont peut-être devenues un peu trop élevées après les records inscrits par l'indice S&P-500 la semaine passée.

Les investisseurs hésitent par ailleurs à s'engager à la veille de la publication de la statistique de l'emploi de septembre, qui avait été repoussée en raison du récent "shutdown" à Washington.

Pour l'instant, c'est surtout l'évolution des chiffres d'affaires des sociétés qui fait souci. Les bénéfices en revanche ont bien augmenté et nombreux sont les poids lourds de la cote à avoir dépassé les prévisions.

Sur 21% des sociétés de l'indice S&P-500 qui ont publié, 61,5% ont dépassé le consensus, soit un peu plus que la moyenne historique. Pour le C.A., la proportion tombe à 52%, alors que la moyenne historique est de 61%.

Le Dow Jones .DJI a perdu 7,45 points (0,05%) à 15.392,20 points. Le S&P-500 .SPX a gagné 0,16 point (0,01%) à 1.744,66. Le Nasdaq Composite .IXIC a pris 5,77 points (0,15%) à 3.920,05.

Plus du quart des sociétés de l'indice publient leurs comptes cette semaine et "il est bien trop tôt pour dire si les résultats ont été solides. Pour l'instant, pas de quoi s'enthousiasmer ou se tracasser", commente David Carter (Lenox Wealth Advisors).

Les premiers résultats laissent penser que "la croissance du C.A. semble médiocre mais les valorisations restent attrayantes c'est pourquoi nous restons optimistes pour les actions".

L'indice S&P-500 a réalisé vendredi dernier sa meilleure performance hebdomadaire en plus de trois mois, la Bourse ayant tiré parti de l'accueil enthousiaste réservé par les investisseurs aux résultats de sociétés telles que Google

GOOG.O ou Morgan Stanley MS.N .

Wall Street avait également salué le compromis budgétaire conclu à Washington et qui a permis la réouverture des administrations fédérales affectées par un "shutdown" de 16 jours.

Aux valeurs, Apple AAPL.O , en gagnant 2,46%, a étayé le S&P et surtout le Nasdaq Composite, Société Générale ayant porté son objectif de cours de 500 à 575 dollars et s'étant porté acheteur.

McDonald's MCD.N a perdu 0,64%. Le numéro un mondial de la restauration rapide a publié lundi un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux attentes et averti que ses ventes d'octobre risquaient de stagner à données comparables. (voir

ID:nL5N0IB2BR )

JP Morgan Chase JPM.N a perdu 0,06%, réagissant à peine à l'accord de 13 milliards de dollars passé - selon des sources proches du dossier - avec la justice américaine pour régler un contentieux lié à la crise des "subprimes". ID:nL5N0I90KY

Le marché n'a guère sourcillé à l'annonce d'une diminution des reventes de logements en septembre aux USA, indicateur qui accrédite toutefois l'hypothèse voulant que la remontée des taux d'intérêt freine la reprise du marché immobilier.

ID:nL6N0HQ1G9

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant