Wall Street hésite à l'ouverture

le
0
WALL STREET OUVRE EN ORDRE DISPERSÉ
WALL STREET OUVRE EN ORDRE DISPERSÉ

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert la première séance de la semaine en ordre dispersé, les investisseurs faisant preuve de prudence alors que les négociations sur le "mur budgétaire" patinent aux Etats-Unis.

Barack Obama s'est entretenu dimanche à la Maison blanche avec le président républicain de la Chambre des représentants afin de trouver une issue à l'impasse budgétaire qui risque de plonger l'économie américaine dans la récession si une solution n'est pas trouvée avant début 2013. Mais les deux camps ont refusé de fournir des détails sur la teneur des discussions.

Le regain d'incertitude entourant l'Europe pèse également sur la tendance. La décision de Mario Monti, le président du conseil italien, de présenter la démission de son gouvernement sitôt le budget 2013 adopté au parlement déstabilise les marchés.

Dans ce contexte, l'indice Dow Jones gagnait 0,12% dans les premiers échanges, à 13.172,24 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, reculait de 0,11% à 1.416,53 points et le Nasdaq Composite cédait 0,07% à 2.975,88.

Aux valeurs, le titre McDonald's affiche une hausse de 1,5% à l'ouverture. La première chaîne mondiale de restauration rapide a annoncé une augmentation de 2,4% en novembre des ventes réalisées dans les magasins ouverts depuis plus d'un an.

A la baisse, le titre AIG perd plus de 1%. L'assureur a déclaré vendredi anticiper une perte après impôts liée au passage de l'ouragan Sandy d'au moins 1,3 milliard de dollars (1,01 milliard d'euros), une somme supérieure à celles avancées par ses concurrents. Le groupe a par ailleurs conclu dimanche la vente du groupe de location d'avions ILFC, ce qui le conduira à inscrire une moins-value dans ses comptes.

Catherine Monin pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant