Wall Street hésitante en ouverture d'une journée chargée

le
0
WALL STREET OUVRE INDÉCISE
WALL STREET OUVRE INDÉCISE

NEW YORK (Reuters) - Wall Street était hésitante mercredi dans les premiers échanges d'une séance durant laquelle les investisseurs suivront, outre une saison des résultats qui bat son plein, la publication du Livre Beige de la Réserve fédérale ainsi que le troisième débat de la présidentielle.

Le précédent débat s'était soldé à l'avantage de la candidate démocrate Hillary Clinton face à son adversaire républicain Donald Trump, un bon point pour les marchés qui la jugent mieux disposée à leur égard.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones gagne 0,17% à 18.193,58 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, est stable (+0,04%) tandis que le Nasdaq Composite abandonne 0,09%.

Le marché semble avoir du mal à prolonger la dynamique de la séance de la veille qui a vu l'indice Standard & Poor's réaliser sa meilleure performance depuis le début du mois grâce à de solides résultats de sociétés trimestriels.

Publié à 18h00 GMT, le Livre beige qui fait le point sur l'activité économique pourra donner aux investisseurs quelques indications sur l'évolution future de la politique de taux de la Réserve fédérale.

Dans celui de septembre, la Fed constatait que l'économie s'était développée à un rythme modeste en juillet et en août et que les pressions sur les salaires semblaient cantonnées aux emplois hautement qualifiés.

Pour ce qui concerne les résultats d'entreprises, les consensus ont été souvent largement dépassés et les analystes anticipent dorénavant une hausse de 0,2% des bénéfices des sociétés, selon Thomson Reuters I/B/E/S, alors qu'au début du mois ils projetaient une baisse.

Un autre élément susceptible de soutenir la cote durant la séance est la tendance haussière des cours pétroliers, les contrats sur le WTI texan et sur le Brent gagnant de 0,5% à 0,7% en raison de la baisse de la production pétrolière chinoise et d'une réduction des stocks de brut américains annoncée par l'Institut américain du pétrole (API).

Aux valeurs, Morgan Stanley gagne 1,6% après avoir annoncé une hausse de 61,7% de son bénéfice trimestriel, grâce au rebond de ses activités de trading après le vote britannique de juin en faveur du Brexit et aux spéculations sur l'évolution des politiques monétaires aux Etats-Unis, en Europe et au Japon.

Intel chute à l'inverse de 5,4% et pèse sur le Nasdaq. Le numéro un mondial des semi-conducteurs a publié mardi soir des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, soutenus par l'amélioration du marché des PC et la croissance de ses activités de centres de données et d'informatique dématérialisée ("cloud"), mais sa prévision de chiffre d'affaires pour la fin de l'année a déçu les investisseurs.

(Yashaswini Swamynathan à Bangalore, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant