Wall Street hésitante en ouverture

le
0
WALL STREET INDÉCISE À L'OUVERTURE
WALL STREET INDÉCISE À L'OUVERTURE

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert jeudi sans tendance bien nette, après une série de sept séances dans le vert, la statistique des inscriptions au chômage, d'apparence excellente, souffrant d'un défaut technique.

Le nombre des inscriptions au chômage a sensiblement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis mais leur recul semble dû pour l'essentiel à des problèmes techniques dans leur traitement.

Elles ont diminué de 31.000 à 292.000, leur niveau le plus bas depuis 2006 et bien inférieur à une projection qui les donnait à 330.000.

Etant biaisée, cette statistique ne permet guère aux investisseurs d'affiner leurs anticipations concernant l'évolution de la politique monétaire de la Fed.

L'emploi est un élément déterminant dans la prise de décision de la Réserve fédérale, dont la réunion de politique monétaire se tiendra mardi et mercredi prochains.

Cette réunion aura d'autant plus d'importance que les marchés pensent généralement que c'est à cette occasion que la banque centrale annoncera le dénouement de sa politique d'assouplissement quantitatif, qui en est à sa troisième déclinaison (QE3).

Quelques minutes après l'ouverture, le Dow Jones gagne 0,04% à 15.332,05 points alors que le S&P-500 cède 0,05% à 1.688,36. Le Nasdaq Composite abandonne 0,03% à 3.723,84 points.

L'indice S&P-500 a gagné 3,4% durant les sept dernières séances, une série inédite depuis deux mois, dopé par des statistiques chinoises bien meilleures que prévu et par une perspective d'intervention occidentale armée en Syrie qui se fait plus imprécise.

Sur ce dernier point, les efforts de la diplomatie pour placer l'arsenal chimique syrien sous contrôle international se sont intensifiés mercredi à l'Onu et doivent se poursuivre, ce jeudi, avec la rencontre à Genève entre le secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue russe Sergueï Lavrov.

Aux valeurs, Dell perd 0,07% à 13,84 dollars. Après des mois d'incertitude, les actionnaires du constructeur informatique devraient se prononcer jeudi en faveur de l'OPA de 25 milliards de dollars de son fondateur Michael Dell.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant