Wall Street: hausse à l'arrachée, coup de pouce du pétrole.

le
0

(CercleFinance.com) - Tout comme sur les place européennes, Wall Street qui est demeuré longtemps hésitant, s'est offert un dernier coup de reins au cours des 5 dernières minutes afin de célébrer dignement, et par un gain de +0,5%, le 7ème anniversaire du 'bull market' (amorcé sur le 'S&P' à 666,8Pts) et le Dow Jones qui grappille +0,21% affiche une clôture très symbolique à 17.000,36Pts (3 jours après le remarquable 1999.99 du 'S&P' à la veille du weekend).

Ce sont de nouveau les valeurs pétrolières qui ont animé cette séance avec une monopole des principaux écarts à la hausse (la veille, c'était à la baisse) qui permettent au S&P500 d'engranger +0,5% à 1.989Pts.

Les chiffres US du jour n'ont été d'aucun soutien pour Wall Street: les stocks des grossistes gonflent de +0,3% tandis que les ventes ont chuté de -1,3% au mois de janvier, trahissant une consommation faiblarde en ce début d'année.

Autre surprise -mais comportementale-, la divulgation de stocks de pétrole hebdomadaires progressant de 3,9 millions de barils aux Etats Unis -contre +3Mns de barils attendus- semble constituer l'occasion d'infliger un nouveau contrepied aux vendeurs: le baril grimpe de +4,85% à 38,25$ et reprend le terrain perdu la veille.

C'est ce qui explique l'envol de Chesapeake +7,5%, Devon +6,85%, Newfield +5,8%, Freeport Mac Moran +5,7%, Marathon Petroleum +5,5%, Chevron +4,6%, Noble +4,3%, Valero +4%, Anadarko +2,9%... et hors catégorie, Peabody -longtemps soupçonné de frôler la faillite- a explosé de +29,5% à 5.88$ (le titre revient d'un plancher historique de 2,01$ mi-février).

Le Nasdaq a été soutenu par Symantec +3,8%, Applied Materials +2,1%, Cisco et Baidu +2,1%, Netflix +1,8%, Yahoo +1,7%, Facebook +1,5%.

Tout comme mardi, le secteur des 'biotechs' a souffert: Regeneron perd -5,1%, Vertex et Amgen -2,6%, Biogen -2,2%, Celgene -1,5%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant