Wall Street finit sur une forte baisse

le
0
Les investisseurs sont inquiétés par les dettes souveraines européennes et les tensions entre les deux Corées. L'accélération trimestrielle de la croissance nationale, plus rapide que prévu, passe inaperçue, d'autant plus que la Fed a revu ses prévisions à la baisse pour 2011.

La séance était bien difficile à Wall Street ce mardi. Après un démarrage en baisse (-1,28%), les marchés d'actions américains sont restés ancrés dans le rouge toute la journée. A la clôture,le Dow Jones perd 1,27% à 11.036 points, le Nasdaq lâche 1,46% à 2495 points et le S&P abandonne 1,43% à 1181 points.

Comme en Europe, le contexte macroéconomique inquiète les investisseurs. Les marchés redoutent une contagion de la crise irlandaise à d'autres pays jugés fragiles de la zone euro.

Résultat: sur le marché des changes, l'euro poursuivait sa baisse face au dollar. A l'heure de la clôture à New York, l'euro valait 1,3372 dollar contre 1,3622 dollar lundi au soir.

D'autre part, la tension est maximale entre les deux Corées. La Corée du Nord a tiré ce mardi des obus sur une île de son voisin du Sud, faisant des blessés et tuant au moins un soldat selon des médias, ce qui a déclenché une riposte armée de la part de Séoul

Croissance accélérée mais...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant