Wall Street: finit stable malgré mauvaises stats

le
0

(CercleFinance.com) - Wall Street a calqué son évolution sur celles des places européennes, hésitant entre hausse et baisse durant la majeure partie de la séance, la dernière heure a fait la différence et les indices US clôturent en légère hausse... comme l'Euro-Stoxx50.

Le Dow Jones engrange 0,5%, à 16.416 et il devance largement le 'S&P' qui ne grappille que +0,15% et le Nasdaq Composite +0,12% (ce qui lui permet de se maintenir au-dessus des 4.500Pts).

Wall Street a été soutenu par le recul du Dollar qui s'enfonce par exemple sous les 1,12 face à l'Euro suite à la publication des statistiques US qui repoussent la perspective d'une nouvelle hausse de taux à juin au plus tôt.

Les chiffres publiés sont très faibles en notamment les entrées de commandes passées auprès des entreprises industrielles américaines, lesquelles ont chuté de -2,9% en décembre après -0,7% en novembre.

Grosse déception également du côté de la productivité non-agricole qui a chuté de -3% en rythme annualisé au quatrième trimestre 2015 (contre -1,5% anticipé), du fait d'une hausse sans précédent de +4,3% des coûts salariaux unitaires.

Enfin le Département américain du Travail a comptabilisé +8.000 nouveaux inscrits hebdomadaires au chômage à 285.000 à l'issue de la semaine close le 30 janvier (les économistes pariaient au contraire sur un léger recul autour de 275.000).

La FED devrait donc en tenir compte et maintenir un discours 'accommodant' durant ses 2 prochaines réunions.

Sur le front des valeurs, la remontée du pétrole n'a pas déclenché d'envolée univoque du secteur de l'énergie (contrairement à ce qui s'était passé la veille): les lourdes pertes de Conoco Philips entrainent une chute de -8,75%.

Inversement, Peabody Energy reprend +10,5% et le conglomérat minier Freeport Mc Moran s'envole +18,05%.

Le plus gros écart en valeur absolue concerne Ralph Lauren qui plonge de -22,15% publication de chiffres de ventes de fin d'année décevantes... et la chaine de magasins Kohl's dévisse de - 18,8% sur la publication de prévisions peu encourageantes pour 2016.

Tout le secteur de la distribution a subi l'onde de choc : Macy's a lâché -2,15%, Target -3,15%, J.C. Penney -4,8%.

La descente aux enfers se poursuit également pour GoPro (-8,7%) qui anticipe un volume de ventes inférieure aux attentes du marché.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant